Togo: Privatisation partielle du MIFA

16 Juin 2021

Le MIFA (Mécanisme incitatif de financement agricole), s'apprête à vivre sa privatisation.

Un projet de décret, examiné mercredi en conseil des ministres, acte l'entrée au capital de PIA et ARISE Special Economic Zone. Cette entité, filiale d'olma, gère le projet de plateforme industrielle d'Adétikopé.

Pour le gouvernement, 'l'entrée du secteur privé va permettre d'accompagner la stratégie de développement agro industrielle du pays, notamment dans le cadre du développement de la Plateforme Industrielle'.

Il est évoqué un 'partenariat stratégique' avec ces deux nouveaux actionnaires pour accélérer le financement du secteur agricole

MIFA a désormais comme actionnaires l'Etat, la Fédération nationale des groupements de producteurs de coton (FNGPC), ARISE Special Economic Zone et PIA.

Tout nouvel actionnaire est le bienvenue au capital de la société.

Fondé sur le partage de risques, le MIFA a pour objectif de professionnaliser la filière agricole par la structuration des chaînes de valeur, d'augmenter le volume de financement alloué par les institutions financières au secteur et de développer les produits assuranciels et technologique innovants.

Le projet est censé faciliter l'accès durable à des services financiers adaptés aux petits exploitants et aux micros, petites et moyennes entreprises agricoles, afin qu'ils puissent développer leurs activités et accéder aux marchés.

A ce jour, des dizaines d'initiatives représentant un montant d'environ 40 milliards ont été soumis aux banques partenaires.

Les prêts accordés bénéficient d'une garantie de l'Etat, de quoi inciter les banquiers à accorder plus facilement des financements

Depuis 3 ans, le MIFA a investi 14 milliards de Fcfa pour accompagner des dizaines de milliers d'agriculteurs.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X