Madagascar: Fête nationale - La vente de drapeaux marche bien

À neuf jours de la fête nationale, les signes extérieurs se font remarquer dans la capitale. Les marchands de drapeaux envahissent les marchés. Les prix commencent à 2000 ariary pour le plus petit, allant jusqu'au 25 000 ariary pour la plus grande taille. « La première semaine du mois de juin a été la plus dure. On n'a réalisé que deux à trois ventes au maximum dans une journée. Maintenant, la vente augmente avec plus de cinq drapeaux par jour », souligne un commerçant d'Analakely.

Que ce soit sur les bâtiments administratifs, les bâtiments privés ou les appartements des particuliers, les couleurs du drapeau blanc-rouge-vert sont visibles « Il est important d'arborer ce drapeau puisque c'est le signe extérieur qu'on célèbre la fête nationale avec enthousiasme malgré la crise sanitaire dans le pays », explique Tefy, un père de famille.

En ce qui concerne le budget pour la fête nationale, il n'est pas encore défini pour les ménages. « Nous n'avons pas encore préparé financièrement cette fête. Le prix des PPN est actuellement en hausse. Et c'est difficile de prévoir à l'avance combien nous allons dépenser. Mais j'espère qu'on va trouver une solution », indique Fredy, un père de famille.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X