Cote d'Ivoire: SEM Abdullah Bin Hamad Alsobaiee (Ambassadeur du Royaume d'Arabie Saoudite) - « Notre vision, accroître la coopération dans tous les domaines entre l'Arabie Saoudite et la Côte d'Ivoire »

interview

La crise sanitaire de la Covid-19 et le Hadj 2021, le conflit entre Israéliens et Palestiniens, la paix au Moyen Orient, la lutte contre le terrorisme. Autant de sujets que l'Ambassadeur de l'Arabie Saoudite en Côte d'Ivoire aborde dans une interview exclusive.

Le Hadj de cette année 2021 (1442 H) est réservé strictement aux citoyens saoudiens et aux résidents à l'intérieur du royaume d'Arabie Saoudite, avec un total de 60.000 pèlerins. Excellence, quelle analyse pouvez-vous faire de la situation ? Et à quand l'espoir de voir la communauté effectuer comme à l'accoutumée les rites du pèlerinage à La Mecque. Le gouvernement du Royaume d'Arabie Saoudite attache, toujours, une grande importance à la sûreté, à la santé et à la sécurité des pèlerins. Il place cela au premier plan de ses priorités et ce, conformément aux objectifs de la charia islamique en préservant l'âme humaine. Et tout en mettant en place les installations nécessaires pour faciliter aux pèlerins, les Hôtes du Miséricordieux, l'accomplissement des rites du Hadj et de la Omra, et de leur permettre d'atteindre les lieux saints avec facilité. Le Royaume a eu l'honneur, au cours des dix dernières années seulement, de servir plus de 150 millions de pèlerins. Les choses reviendront à la normale lorsque la pandémie du nouveau coronavirus (Covid 19) prendra fin.

Face à la récente escalade meurtrière entre Israéliens et Palestiniens, dans vos locaux ici à Abidjan, un appel à l'arrêt des combats a été lancé. Quelleest, concrètement, la position de l'Arabie saoudite dans la crise israélo-palestinienne ?

La question palestinienne est parmi le fondamentaux constants de la politique du Royaume d'Arabie Saoudite et ce, depuis sa fondation par le Roi Fondateur Abdelaziz bin Abdulrahman Al Saud, qui était le premier défenseur du peuple palestinien. Ces positions honorables envers la cause palestinienne se sont poursuivies jusqu'à l'ère du Serviteur des deux saintes Mosquées, le Roi Salman bin Abdelaziz. L'Arabie Saoudite est considérée comme l'un des premiers pays à apporter son soutien à l'Autorité palestinienne et au peuple palestinien depuis le début de leur situation et ce, dans le cadre du soutien constant qu'il apporte aux questions de la nation arabe et islamique. L'Arabie Saoudite a toujours affirmé dans les instances internationales que la question palestinienne était au premier plan de ses préoccupations. L'Arabie Saoudite œuvre constamment à ce que le peuple palestinien obtienne ses droits légitimes. Et le dernier acte posé, dans ce sens, est l'appel du Royaume à l'organisation d'un sommet extraordinaire, au niveau des Ministres des Affaires Etrangères de l'Organisation de la Coopération Islamique (O.C.I), tenu à Djeddah le dimanche 16 mai 2021, et qui a été sanctionné par une déclaration dénonçant la brutalité menée par Israël, force d'occupation, sur la terre palestinienne, contre le peuple palestinien, sa terre et ses lieux saints.

Excellence, pensez-vous qu'il y ait un jour la paix définitive entre Israéliens et Palestiniens ?

Bien sûr, il n'y a pas de guerre permanente, et si toutes les parties sont d'accord, l'Arabie Saoudite soutiendra la paix, car c'est un pays épris de paix et soutient la paix dans tous les forums internationaux.

Vue de Riyad, quelle est la solution à ce conflit vieux de plus de 60 ans ?

La solution de Riyad réside dans la déclaration du Serviteur des deux Saintes Mosquées, Roi Salman bin Abdulaziz, à savoir que l'une des priorités et fondamentaux de la politique du Royaume est de trouver une solution juste et durable à la question palestinienne, conformément à l'Initiative de paix arabe, et que le Royaume poursuivra ses efforts en faveur de cette cause afin que soit d'établi un État palestinien avec Al-Qods Al-Charif (Jérusalem) comme capitale, et de restaurer les droits du peuple palestinien, frère.

Votre pays est indéniablement une puissance. Et ce, sur les plans militaire, économique et religieux. Pourtant, il semble impuissant face aux nombreuses crises au Moyen Orient. Iran-Irak, guerre d'Irak, de Syrie, du Yémen....

Au contraire, le Royaume cherche toujours à trouver des solutions pour assurer la sécurité et la stabilité de la région, car la paix dans l'ensemble de la région y dépend. Les interventions de certains pays étrangers en Irak et en Syrie sont la raison de l'impuissance du Royaume à faire face seul à ces crises. Et ces crises ne peuvent être résolues que si les efforts de ces pays sont combinés avec celui du Royaume. En tant que superpuissance influente pour assurer la stabilité générale au Moyen-Orient. En ce qui concerne la crise au Yémen, le Royaume a lancé une initiative pour mettre fin à la crise yéménite. Cette initiative, annoncée par le Ministre des Affaires Etrangères, Son Altesse Royale le Prince Faisal bin Farhan, montre le souci du Royaume pour la sécurité et la stabilité du Yémen et constitue un soutien sérieux et concret pour la paix, et donne la voie à la levée des souffrances humaines du peuple yéménite, frère, elle est l'affirmation du soutien du Royaume aux efforts politiques pour parvenir à une solution politique globale entre les parties yéménites, cette initiative comportait des solutions radicales aux questions en suspens qui ont longtemps entravé les mesures de confiance et l'engagement dans un dialogue yéménite-yéménite, y compris l'ouverture de l'aéroport international de Sanaa, pour des vols à destination et en provenance de certains endroits du globe, parvenir à un cessez-le-feu global, la mise en place des comités, issus de différents partis, pour travailler à la réussite du cessez-le-feu. Cette initiative reflète la position politique et militaire forte du Royaume au Yémen, et est en harmonie avec les efforts de l'Envoyé spécial du Secrétaire général des Nations Unies et l'appel de la communauté internationale à mettre fin à la crise.

Excellence, dans la lutte contre le terrorisme, quel rôle joue l'Arabie saoudite ?

Le Royaume a formé la Coalition militaire islamique pour lutter contre l'extrémisme violent et le terrorisme. Cette Coalition compte plus de 41 pays en son sein, et le Royaume exhorte toujours la communauté internationale à lutter contre le terrorisme, comme il s'aligne au côté de tous les pays épris de paix pour combattre, éliminer et éradiquer les racines du terrorisme. Il appelle toujours la communauté internationale à adopter une action globale dans le cadre de la légitimité internationale qui garantit l'élimination du terrorisme, préserver la vie de personnes innocentes et préserver la souveraineté, la sécurité et la stabilité des États. A cet effet le Prince héritier, Mohammed ben Salman a souligné, lors de plusieurs réunions, l'importance de lutter contre le terrorisme et l'extrémisme et a toujours appelé à la propagation d'un Islam modéré et au maintien de la stabilité au Moyen-Orient et dans le monde.

Certains analystes occidentaux n'hésitent pas à mettre à l'index les imams formés en Arabie saoudite dans la propagande djihadiste...

Nous rejetons catégoriquement ces allégations. Les imams porteurs de ces idées extrémistes et djihadistes appartiennent à des organisations terroristes extrémistes. Le Royaume ne propage aucune idéologie terroriste. Il est plutôt un État de Paix et exhorte tous les pays du monde à la Paix et à la propagation d'un islam modéré, qui rejette l'extrémisme et le terrorisme.

Excellence, revenons aux relations bilatérales entre votre pays et la Côte d'Ivoire. A quel niveau se situent-elles ?

Les relations bilatérales entre les deux pays sont excellentes depuis l'ouverture de l'Ambassade de Côte d'Ivoire à Riyad en 1990 et l'ouverture de celle de l'Arabie Saoudite à Abidjan en 2002. Et la Côte d'Ivoire est membre de l'Organisation de la Coalition islamique. Plusieurs visites des Responsables des deux pays ont eu lieu, dont la plus récente fut celle de Son Excellence Monsieur le Ministre d'État saoudien chargé des affaires des pays africains, Ahmad Bin Abdel Aziz Alkattan et qui a abouti à la signature d'un accord-cadre entre les deux pays dans tous les domaines.

Le ministre d'État chargé des Affaires Africaines du Royaume d'Arabie Saoudite, Ahmed Bin Abdul Aziz Alkattan, a effectué une visite en Côte d'Ivoire du 4 au 6 février 2021. Il a été reçu par plusieurs autorités ivoiriennes dont le Président de la République, SEM Alassane Ouattara. Quelles sont les retombées de ce séjour aussi bien au niveau de la Côte d'Ivoire que de l'Arabie Saoudite ?

L'une des retombées de ce séjour est la signature d'un accord-cadre de coopération dans tous les domaines (éducatif, commercial et islamique) entre le gouvernement du Royaume d'Arabie saoudite et le gouvernement de la République de Côte d'Ivoire, qui conduira à la signature d'autres accords entre les deux pays visant à accroître la coopération dans tous les domaines.

Le Président Ouattara est en train de mettre en place les leviers pour accélérer et conduire la Côte d'Ivoire à l'émergence. Votre pays est-il disposé à l'accompagner ?

Le Royaume cherche toujours à aider les pays amis, et la Côte d'Ivoire est un pays ami représenté par Son Excellence le Président Alassane Ouattara, donc le Royaume se tient toujours au côté de ses amis.

De loin, Excellence, l'Arabie Saoudite, c'est le pétrole, le Hadj et la Oumra. Quoi d'autres doit-on savoir sur votre pays ?

Le patrimoine du Royaume est riche, et il ne peut se résumer au pétrole, au pèlerinage et à la Oumra. Le Royaume possède de nombreux lieux touristiques qui attirent de nombreux Touristes. Des sites comme Al-Ula, Wadi Hanifa, le bout du monde, Djeddah, Mada «à Saleh, Wadi Lajab et Abha. Le Royaume vise à attirer plus de 100 millions de Touristes d'ici 2030. Il organise également des festivals et événements culturels et sportifs. Le Rallye Dakar récemment eu lieu au Royaume, et les finales du Super espagnol et du Super italien s'y tiendront également. Le marché saoudien attire également un certain nombre d'hommes d'affaires à investir dans le Royaume en raison de sa flexibilité et de sa promptitude à mener à bien les procédures juridiques et à faciliter la création d'entreprises et d'institutions.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X