Madagascar: Ambohimirary - La famille du garçon tabassé réagit

Jean Christiano Rabehanta, 10 ans, est le garçon brutalisé et désigné à la vindicte populaire par un homme, lundi à Ambohimirary, dans le cinquième arrondissement.

L'enfant s'est ensuite plaint de maux de tête suite aux coups qu'il a reçus. « Nous l'avons seulement amené au centre de santé de base (CSB II) d'Andraisoro. Puisque nous n'avons pas d'argent, le médecin nous a donné du paracétamol et nous a laissé rentrer. Nous ignorons si Christiano a subi des traumatismes internes, nous n'avons pas les moyens financiers pour une radio. » raconte Marie, sa mère. Elle n'a pas non plus porté plainte, toujours faute de moyens.

C'était lundi vers 16h, le garçon, étudiant à l'école primaire publique (EPP) d'Ambatokaranana, venait de trouver sa salle où il passera son examen blanc de CEPE. Accompagnés de deux camarades, il attendait les déchets à jeter d'une famille voisine de l'agresseur quand celui-ci est sorti et s'est acharné sur lui.

Les deux autres enfants ont pris la fuite. Le quidam a accusé Christiano d'avoir volé ses volailles. Il l'a battu et jeté dans une rizière. « Je n'ai rien fait et jamais, je n'ai eu l'intention de voler », a-t-il répondu au bourreau, tout en s'agenouillant.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X