Sénégal: Manifestations dans les universités - Macky Sall dit ses quatre vérités aux étudiants

16 Juin 2021

Le président de la République Macky Sall n'est pas resté insensible face à la série de manifestations violentes notées mercredi dans certaines universités et autres établissements supérieurs du pays. A Matam où il est dans le cadre d'une tournée économique, il a dit ses vérités aux étudiants demandant ainsi aux universités de prendre leurs responsabilités sur le plan pédagogique.

C'est à Matam où il procédait mercredi au lancement des travaux de l'Institut supérieur d'enseignement professionnel (Isep) que le président de la République Macky Sall a dénoncé avec énergie les perturbations dans les universités sénégalaises au moment où l'Etat est en train d'injecter des moyens colossaux dans ce secteur.

« Nous payons plus de 8 milliards de F Cfa pour les bourses des étudiants. Le Sénégal déploie des moyens qu'aucun autre pays africain en termes de proportions ne dépense pour ses étudiants et ses élèves. Il ne faut pas simplement qu'il y ait une volonté de perturbations que ces efforts soient annihilés », a d'emblée déclaré Macky Sall, qui a réitéré sa volonté d'ouvrir davantage d'universités pour approcher les enseignements et les apprentissages auprès des étudiants et des familles.

Mais, selon lui, cela demande énormément de ressources. « Il faut recruter autant d'enseignants, construire autant d'universités, d'établissements supérieurs, donner autant de bourses, de logements et de restaurants. Rares sont les pays qui font autant de sacrifices », a ajouté le Chef de l'Etat. Il soutient que ces sacrifices ne doivent pas être annihilés par « des gens qui pensent que l'université est un espace de perturbations. Et ceux qui veulent étudier ne doivent pas non plus accepter non plus qu'on compromette leur carrière et leur volonté de de réussir et d'aller servir leur pays pour contribuer ainsi à son développement ».

Le Président Sall a, toutefois, promis de continuer les efforts du gouvernement, indiquant que le ministre de l'Enseignement plaide tous les jours pour davantage de ressources supplémentaires. D'ailleurs, à en croire Macky Sall, « aujourd'hui, le ministère de l'Enseignement supérieur est presque le deuxième ou le troisième en termes de consommation de ressources devant des ministères comme les Forces armées, la Santé des Sénégalais ».

«Que les universités prennent leurs responsabilités»

Il a, par ailleurs, appelé la communauté universitaire à être consciente sachant qu'il y a des limites dans les efforts de l'Etat. « Nous allons construire les 46 Espaces numériques ouverts que nous avons engagés d'ici l'année prochaine dans tous les départements du Sénégal pour que tout étudiant qui le souhaite, à travers l'Uvs, puisse avoir la formation », a-t-il annoncé, rappelant dans la foulée que c'est autant de bourses qu'il faudra donner. « Au moment donné, on mettra un terme à cela. D'abord, au plan pédagogique, je souhaite que les universités prennent aussi leur responsabilité sur ces perturbations. Car, on n'est pas à l'université pour perturber, mais pour étudier et partir surtout lorsque que le Gouvernement est tout disposé à réduire le prix des tickets, on a amélioré les conditions sociales des étudiants. Il faut que le milieu soit stabilisé pour que tout l'investissement que la nation aura fait dans ce secteur puisse produire des résultats qui sont une bonne formation de notre élite de demain », s'est-il désolé. Non sans inviter les étudiants à « s'inscrire dans une voie positive pour leur formation ».

« Cela ne peut pas continuer »

Le Chef de l'Etat a remercié encouragé le ministre Cheikh Oumar Hann, à qui il dit apporter tout mon soutien pour les moyens qu'il réclame.

« Nous avons engagé 20 000 lits des étudiants qui sont en train d'être construits. On ne peut pas faire d'efforts au quotidien et tous les jours, c'est des blocages. Cela ne peut pas continuer, sinon on va arrêter tout simplement parce que ça ne servira à rien de faire des efforts », a insisté le Président Macky Sall, rappelant que l'éducation et la formation sont des priorités pour le pays.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X