Burkina Faso: Infrastructures publiques - Plus de 170 édifices dégradés

Le ministre porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura : « Le président du Faso a instruit les ministres pour assurer un bon fonctionnement des conseils

L'hebdomadaire conseil des ministres s'est tenu le mercredi 16 juin 2021 à Kosyam sous la présidence du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. L'exécutif a délibéré sur plusieurs dossiers dont les infrastructures publics en état de dégradation, la tenue du dialogue politique et de la XXIXe session de l'Assemblée générale des sociétés d'Etat.

A la date du 10 juin et ce, à compter de cette saison pluvieuse, plus de 170 infrastructures publiques réparties dans neuf régions sont dans une situation de dégradation ou ont subi des dégradations. Dans le seul secteur de l'éducation, 110 infrastructures, essentiellement des écoles sont dans une situation de dégradation ou ont subi des dégradations. Ces statistiques émanent de l'hebdomadaire conseil des ministres, tenu le mercredi 16 juin 2021 à Kosyam, sous la présidence du chef de l'Etat, Roch Marc Christian Kaboré. Le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, Ousséni Tamboura, qui a présenté le bilan du ministère en charge de l'urbanisme, a indiqué que les causes de ces cas de sinistres sont multiples.

Il s'agit, entre autres, des insuffisances dans les dossiers techniques des appels à concurrence, des failles dans le suivi-contrôle, de la mauvaise qualité du matériel utilisé et du non-respect de la garantie décennale qui accompagne les marchés publics, a énuméré le porte-parole du gouvernement. Pour lui, au regard des conséquences dramatiques qui ont occasionné souvent des pertes en vies humaines, les ministres concernés par le dossier seront face aux hommes des médias le jeudi 17 juin pour de plus amples précisions.

Le ministre de la Communication a aussi indiqué que le conseil a été informé par le ministre d'Etat en charge de l'administration du territoire, de l'ouverture du dialogue politique, aujourd'hui jeudi 17 juin à 9 heures.

De son avis, le dialogue politique se tiendra du 17 au 19 juin et se penchera sur des questions d'intérêt national dont la révision du code électoral à minima. Outre ces questions, le conseil des ministres a délibéré sur d'autres dossiers. Le gouvernement a adopté un rapport relatif à la situation d'exécution du budget et de la trésorerie de l'Etat, exercice 2021 pour le premier trimestre. De l'avis de M. Tamboura, à la date du 31 mars 2021, le budget a été exécuté à hauteur de 495,36 milliards F CFA en recettes et 650,99 milliards F CFA en dépenses. « Le niveau d'exécution est de 22,95% pour les recettes et 24,55% pour les dépenses. Ces taux d'exécution sont en nette amélioration, comparés à l'année 2020 à la même période. Au 31 mars 2020, ce taux était de 20% pour les recettes et 22,87% pour les dépenses », s'est réjoui le ministre.

Du bon fonctionnement des conseils de discipline

Concernant la gestion de la trésorerie, Ousséni Tamboura a soutenu que les encaissements au 31 mars 2021 se chiffrent à 936,39 milliards F CFA contre 610,37 milliards F CFA en 2020. Quant aux décaissements, ils s'évaluent à 798,95 milliards au 31 mars 2021 contre environ 611 milliards, l'année dernière à la même période.

Le porte-voix de l'Exécutif a expliqué que « cette bonne tenue » des principaux indicateurs de l'exécution budgétaire et de la trésorerie a été obtenue dans un contexte mondial marqué par les incertitudes liées à la pandémie de la COVID-19 et dans un contexte national marqué d'une part par un climat sociopolitique postélectoral apaisé, dans un effort de lutte contre le terrorisme et la poursuite des investissements publics.

Au titre du ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique, le conseil a adopté un décret portant naturalisation de 285 personnes.

Selon M. Tamboura, l'adoption de ce décret permet aux bénéficiaires et leurs enfants mineurs de jouir du statut de Burkinabè.

Le conseil a, par ailleurs, adopté un rapport relatif au fonctionnement des conseils de discipline des institutions et des départements ministériels au cours de l'année écoulée. Selon le ministre en charge de la communication, 27 structures sur 40 qui étaient assujetties à la transmission sur la situation de fonctionnement des conseils de discipline ont pu transmettre les rapports en 2020. Il a rappelé que les conseils de discipline sont considérés comme un organe consultatif avec pour mission de maintenir le dialogue social et de trouver des solutions internes aux problèmes de gestions administratives et financières au sein des institutions et départements ministériels.

Le ministre a relevé que le président du Faso a instruit les ministres d'assurer un bon fonctionnement des conseils de discipline dans leurs départements respectifs et invité le ministre en charge de la fonction publique à œuvrer à l'amélioration des textes portant organisation et fonctionnement de la Fonction publique.

IIIe édition du SICOT, le 18 juin

Pour le compte du ministère de la Communication et des Relations avec le parlement, le conseil a adopté un rapport relatif à une autorisation de signature de convention de financement d'un montant de 35 millions F CFA avec le Centre national de presse Norbert-Zongo pour l'équipement et l'achèvement des travaux de construction d'un bâtiment R+1 du centre.

Pour M. Tamboura, cette convention est l'aboutissement de l'engagement du président du Faso pris à l'occasion de l'audience accordée au comité de pilotage du centre en 2016.

Au cours de ce conseil, le ministre de la Santé a également informé l'Exécutif de la célébration de la Journée mondiale des donneurs de sang, le samedi 19 juin à Gaoua, a confié le porte-parole du gouvernement.

Il a indiqué que le ministre en charge des transports a fait un point sur la réunion de travail les 10 et 11 juin 2021 à Dubaï avec les autorités des Emirats Arabes Unis afin d'obtenir la desserte de l'aéroport international de Ouagadougou par la compagnie aérienne émiratie.

Le ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat a également informé le gouvernement de la tenue de la XXIXe session de l'Assemblée générale des sociétés d'Etat, les 24 et 25 juin prochain à Ouagadougou. A ce propos, 22 sociétés d'Etat présenteront leur rapport de gestion de leurs états financiers au 31 décembre 2020, a détaillé le ministre Tamboura.

Le ministre de l'Industrie a aussi informé le conseil des ministres du lancement de la IIIe édition du salon international du coton et du textile (SICOT), le 18 juin 2021 à Koudougou. Il a aussi fait cas de la tenue des élections consulaires de la Chambre des métiers et de l'artisanat, le 30 mai dernier.

Ousséni Tamboura s'est réjoui du fait que le scrutin ait permis l'élection de 80 élus consulaires avec une parité de 40 femmes et de 40 hommes.

Le ministre en charge des ressources animales a, en outre, informé le conseil de l'ouverture officielle de l'abattoir moderne de Ouahigouya, le samedi 26 juin, a noté le porte-parole du gouvernement.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X