Burkina Faso: Décès du MDL Damien Kambou - Les adieux de la gendarmerie à son « guerrier sage »

Le MDL Kambou Damien a toujours été des missions des attaques de Aziz Istanbul, de Kabonga et de Tasmakat.

Blessé à la suite d'un accrochage avec des groupes armés dans la commune de Arbinda (province du Soum), le 10 juin dernier, le Maréchal des logis Mwinzié Pierre Damien Kambou, élément de l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie nationale (USIGN), est décédé le mardi 15 juin. Il a été inhumé hier 16 juin 2021. Portrait !

Les Forces armées nationales (FAN) et plus spécialement la Gendarmerie nationale, accompagnées d'amis et des membres de sa famille sont en émoi depuis le mardi 15 juin 2021, date du décès, des suites de ses blessures, du Maréchal des logis (MDL) Mwinzié Pierre Damien Kambou, « touché » dans un accrochage avec des groupes armés à Arbinda. Cet élément de l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie nationale (USIGN), a été accompagné à sa dernière demeure, dans l'après-midi du 16 juin 2021. Dans le cadre des opérations de sécurisation du territoire national, la gendarmerie nationale déploie régulièrement un escadron porté en contrôle de zone à Arbinda en vue de combattre les terroristes qui y sévissent.

Le MDL Kambou faisait partie du groupe de l'USIGN chargé d'appuyer ledit escadron. C'est au cours d'une offensive pour démanteler une base terro-riste, le 10 juin 2021 dans le village de Korguel (commune de Arbinda) que ce valeureux combattant a été grièvement blessé par balle et transporté en urgence pour des soins au centre médical du Camp Général Aboubacar Sangoulé Lamizana où il a succombé à ses blessures dans la nuit du 14 au 15 juin. Né le 28 juillet 1991 à Silom-Dabori dans la commune de Legmoin, il a été incorporé dans les FAN à compter du 31 décembre 2014, faisant parti de la 42e promotion d'élèves sous-officiers de gendarmerie. Muté au 21e Escadron de gendarmerie mobile de Bobo-Dioulasso, il intègrera l'USIGN en février 2017.

Sous-officier discipliné et courageux qui aimait son métier, très engagé et à la recherche de l'excellence, il portait souvent la caméra « GoPro » utilisée pour éclairer la progression du groupe et filmer l'intervention afin de faciliter le débriefing de fin de mission. Il a toujours montré une disponibilité à toute épreuve comme dans cette mission qui lui a coûté la vie, où il était encore, comme souvent, l'élément de tête chargé d'éclairer l'ensemble du groupe. Son action combinée à celui de ses camarades a permis de démanteler la base terro-riste, de mettre hors d'état de nuire une dizaine de terroristes, récupérer des armes de guerre, des munitions, des motos et bien d'autres matériels.

Le MDL Kambou a toujours été de toutes les missions périlleuses de l'unité, de Aziz Istanbul à Kabonga en passant par Tasmakat, où le 10 mars 2020, il était atteint par balle à l'épaule droite lors d'une opération qui a permis de neutraliser plus de 80 terroristes.

Pour son chef d'équipe Neutralisation, enlèvement et destruction des explosifs, Damien Kambou était aussi un très bon instructeur, aimant son travail et forçant l'admiration de ceux qu'il formait.

Pour ses compagnons, il était humble, infatigable, honnête, un vaillant guerrier, surnommé « The lion » ou encore le

« guerrier sage ». Parlant de lui, son commandant d'Unité, le lieutenant-colonel Evrard Somda a déclaré en terminant son oraison : « Volontairement toujours en tête de la progression de ton peloton, tu as suffisamment fait la preuve de ton orgueil : l'orgueil d'appartenir à une communauté particulière, qui exige de ses membres un dévouement total et une recherche continuelle de l'excellence, l'orgueil qui permet de rester digne et droit dans les épreuves. Tes camarades encore sur le terrain, ton commandant de peloton et ton commandant d'unité sont sans voix, ta famille est en pleurs ».

Jusqu'au jour de son décès, le MDL Mwinzié Pierre Damien Kambou (propo-sable au grade de MDL/chef en 2022) totalisait 6 ans 5 mois 14 jours de service effectif dans les Forces armées nationales.

Il laisse derrière lui deux enfants. Il a été décoré ce mercredi 16 juin 2021 à titre posthume de la Médaille militaire.

Synthèse de la Rédaction

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X