Gabon: Vers les actes d'état civil biométrique et numérique

lundi dernier, les députés ont adopté le projet de loi pourtant organisation de l'état civil en République gabonaise, en vue de mettre en place un fiche d'identification des actes civils fiable et sécurisé.

Pour en finir avec le phénomène de trafic des actes d'état-civil qui décrédibilise le processus d'identification actuel des citoyens, les députés ont adopté, le lundi 14 juin dernier, le projet de loi portant organisation de l'Etat civil en République gabonaise. Cette loi se présente comme une étape majeure dans la mise en place d'un véritable fichier d'identification des personnes et d'un Etat civil fiable, sécurisé et moderne constitué à partir de grand registre de l'Etat et la collecte des données biométriques et numérisées.

A ce propos, le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur, Lambert Noel Matha prévoit de créer un centre national d'état civil et des centres et services provinciaux d'état civil qui aura pour mission de mettre en application cette loi à travers la collecte des informations usuelles. C'est dans ce sens que le membre du gouvernement avait indiqué lors de son audition devant les membres de la commission des lois, des Affaires administratives et des Droits de l'homme de l'Assemblée Nationale, "la loi prévoit l'affectation d'agents commis, a titre exécutif, a la mission d'établissement des pièces et des registre d'état civil, sans remettre en cause les compétences des officiers d'état civil actuel."

Selon lui, cette innovation vise à optimiser le service public de l'état civil afin qu'elle soit accessible à l'ensemble des populations dans le stricte respect des droits et liberté fondamentales.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X