Gabon: Koula-Moutou - He Barnabé Indoumou Mamboungou rassure

La question du conflit homme faune est plus que d'actualité au Gabon. Dans la province de l'Ogooué-Lolo, c'est le député du Parti démocratique gabonais(PDG) du canton Basse-Lombo, Barnabé Indoumou Mamboungou et Paul Franck O, Directeur provincial des Eaux et Forêts qui se sont rendus au village Leyassa pour rassurer les populations de cette contrée des mesures prises par le gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda.

La problématique du conflit homme/faune est remise sur la table dans la province de l'Ogooué-Lolo. La mise en musique des solutions pour lutter contre les éléphants est attendue. Le Député de la contrée, est venu conforter et rassurer les uns et les autres quant aux solutions qui vont concourir à lutter contre ces pachydermes.

L'élu de la Basse Lombo a dit s'incliner respectueusement sur la dépouille du frère et compatriote qui était passé de vie à trépas à cause d'une attaque d'un troupeau d'éléphants . "Nous avons été informés qu'il s'est produit un accident extrêmement grave dans mon village. Informé, j'ai entrepris des démarches et j'ai saisi les autorités compétentes en la matière . J'ai saisi le Premier Ministre qui m'a reçu, qui, elle, m'a présenté toute la compassion du gouvernement de la république" précise l'Honorable Barnabé Indoumou Mamboungou. Paul Franck O, Directeur provincial des Eaux et Forets a également rassuré les populations quant aux décisions prises par le gouvernement .

Aussi, Barnabé Indoumou Mamboungou a t-il poursuivi ses propos en indiquant que le Chef du gouvernement a compris que ce conflit homme-faune est devenu un problème national. Le cas du village leyama dans la province de l'Ogooué-Lolo, de Mékambo ,dans l'Ogooué-Ivindo pour ne citer que ces cas. Il a également indiqué que les solutions relatives à cette situation seront prises. "L'autorisation des battues administratives des pachydermes, mieux la légitime défense seront les moyens de luttes contre les éléphants. Les populations doivent se protéger et protéger leur culture pour éviter la famine et le dépeuplement de ces villages" soutient-il.

Il faut tout de même rappelé qu'un troupeau d'éléphants avait ôté la vie à un sexagénaire au village Liyassa, situé à 15Km de la commune de Koula-Moutou, dans la province de l'Ogooué-Lolo.Un drame qui s'était produit dans la matinée du 23 mai dernier et avait laissé les villageois dans un désarroi total. Le conflit homme-faune est relancé va t-il trouvé une issue favorable ? Telle est la question que se posent les différentes populations gabonaises où les pachydermes font la pluie et le beau temps.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X