Angola: L'Institut de Santé place 449 techniciens sur le marché du travail

Dundo (Angola) — Quatre cent quarante-neuf nouveaux techniciens formés en soins infirmiers, physiothérapie, analyse clinique et pharmacie, au cours des quatre dernières années, à l'Institut technique de la santé de Lunda Norte (ITS) sont disponibles pour le marché du travail.

C'est ce qu'a informé jeudi, le directeur de l'institution, Gonçalves Júnior, soulignant que les techniciens ont terminé la formation cette année et sont prêts à travailler dans n'importe quelle unité de santé du pays.

En ce qui concerne l'absorption et/ou l'utilisation des étudiants sur le marché du travail, il a été jugé satisfaisante, puisque la plupart des finalistes ont été admis aux appels d'offres publics d'accès au secteur de la santé.

Il a expliqué, d'autre part, que l'établissement envisage de mettre en œuvre le cours de radiologie à la prochaine année académique, pour répondre à la demande.

Au cours de l'année académique qui vient de se terminer, l'Institut technique de santé de Lunda Norte, avec 34 salles de classe, a inscrit 2 252 étudiants en soins infirmiers, stomatologie, analyse clinique, pharmacie et cours de physiothérapie, dispensés par 58 enseignants.

L'institution dispose de laboratoires de stomatologie, de physiothérapie, de soins infirmiers, d'analyses cliniques, ainsi qu'une pharmacie de simulation et une bibliothèque.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X