Sahara Occidental: Front Polisario - La France impliquée dans la perpétuation du dernier fait colonial en Afrique

Paris — La France qui soutient le Maroc au Sahara Occidental, est impliquée dans la perpétuation du dernier fait colonial en Afrique, a déploré récemment le représentant du Front Polisario en France, Mohamed Sidati.

"L'implication de la France permet de perpétuer le dernier fait colonial en Afrique", a déclaré le représentant sahraoui au cours du "Mois décolonial" qui se tient à Grenoble durant tout le mois de juin. M. Sidati s'exprimait au cours d'une table ronde animée par le militant altermondialiste Patrick Farbiaz.

"La France a couvert toutes les turpitudes du régime de Rabat, pour lui éviter l'isolement et la condamnation, notamment au Conseil de Sécurité de l'ONU", a-t-il rappelé.

"Avec son droit de veto, elle a obtenu du Conseil qu'il n'adopte pas l'attribution d'un mandat de surveillance des droit de l'homme à la MINURSO, la mission de paix de l'ONU sur le terrain", a ajouté le diplomate sahraoui au cours de cet évènement qui a réuni à Grenoble les peuples palestinien, sahraoui et kurde.

"On vit aujourd'hui les retombées de cette politique néfaste dans l'ensemble de notre région", a enchainé Mohamed Sidati, relevant que " la stratégie d'annexion et d'agression menée par le Maroc avec le soutien tacite de la France, a conduit à la reprise de la guerre au Sahara depuis le 13 novembre dernier".

Il a estimé que "le temps est venu pour la France de reconsidérer sa politique préjudiciable pour le peuple sahraoui et pour tous les peuples de la région. Il y va de sa crédibilité et de son intérêt", a-t-il dit à ce propos.

M. Sidati a indiqué que le régime marocain " réagit violemment, par les pressions et le chantage, à l'endroit des pays européens qui ne reconnaissent pas sa forfaiture et son fait accompli au Sahara occidental, en particulier contre l'Espagne, avec la tentative de submerger Ceuta et Melilla par des milliers de migrants, notamment des mineurs marocains".

Mais n'"a rencontré que réprobation de la part des institutions européennes, notamment du Parlement européen", qui récemment condamné l'utilisation par le Maroc de la migration comme moyen de pression politique sur l'Espagne.

"Rendre justice au peuple sahraoui qui lutte depuis des lustres pour son autodétermination et son indépendance" contribuera à la stabilité du Maghreb, a indiqué Mohamed Sidati, expliquant que cette lutte s' "inscrivait totalement dans la ligne de la défense africaine des principes d'autodétermination et d'indépendance dans le respect des frontières acquises à l'indépendance".

De son côté, le militant altermondialiste Patrick Farbiaz a rappelé que le peuple sahraoui luttait contre " l'occupation et le colonialisme".

"C'est pourquoi, bien que son sort relève de la responsabilité des Nations Unies, un soutien indéfectible lui est dû, et ce d'autant plus que la France est engagée aux côtés du régime marocain d'occupation du Sahara occidental", a soutenu Patrick Farbiaz.

A La Une: Sahara Occidental

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X