Angola: Appel à la dénonciation des actes de maltraitance envers les personnes âgées

Luanda — Le ministère de l'Action sociale, de la Famille et de la Protection de la Femme (MASFAMU) a appelé mardi les communautés à dénoncer les actes de violence contre la dignité psychologique, physique, patrimoniale ou sexuelle des personnes âgées.

Dans un message faisant allusion à la Journée internationale de la conscientisation et de lutte contre la violence envers la personne âgée, qui s'est célébrée mardi, le MASFAMU souligne l'importance de la personne âgée dans la perpétuation des bonnes pratiques de la convivialité, d'où leur protection et leur prise en charge devraient être une priorité dans l'agenda de la société, ainsi que de la famille.

"Nous savons que la structure familiale a été ébranlée depuis 2014 avec la crise économique et aggravée par la pandémie de la Covid-19, mais cela ne peut pas servir des motifs de la dévalorisation de cette figure importante de la famille", a-t-il souligné.

C'est dans ce cadre que ce ministère a élaboré un ensemble des politiques en faveur de la famille et des personnes du troisième âge, mises en œuvre par le Programme national de valorisation de la famille et de renforcement des compétences familiales, y compris la promotion de campagnes visant à valoriser le troisième âge.

"Nous souhaitons qu'il y ait une plus grande valorisation de cette frange de la société, puisque c'est une source du savoir et des connaissances, une bibliothèque vivante qui devrait être utilisée pour transmettre des témoignages et des modèles de conduite, de comportement et d'expériences de vie".

Le 15 juin, Journée internationale de la conscientisation et de la lutte contre la violence à l'égard des personnes âgées, a été instituée en 2006 par les Nations Unies et le Réseau international de prévention contre la violence faite aux personnes âgées, afin de réfléchir sur des questions visant à mettre fin à la violence contre cette frange de la société.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X