Afrique Centrale: Grands Lacs - Vers un plan d'action pour la consolidation de la paix, la prévention et le règlement des conflits

communiqué de presse

Les Nations Unies, à travers le bureau de l'envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la région des Grands Lacs, soutiennent l'élaboration d'un plan d'action pour consolider la paix dans cette région. Au cours d'un atelier qui s'est tenu à Kinshasa du 9 au 10 juin 2021, les différentes parties prenantes à l'élaboration de ce plan ont identifié les priorités nécessitant l'appui de l'ONU à la région des Grands Lacs entre 2021 et 2023.

L'atelier de Kinshasa a été l'étape de finalisation de ce plan d'action qui a identifié cinq piliers d'appui.

Concernant le premier domaine, les Nations Unies, avec leurs partenaires, tiennent à « promouvoir le dialogue et le renforcement de confiance » dans la région des Grands-Lacs.

Ensuite, les efforts doivent être déployés pour « réduire la menace des groupes armés ».

Ce plan vise également à « promouvoir une gestion transparente et durable des ressources naturelles, ainsi que le commerce et l'investissement » dans la région.

Ont également été prises en compte « des solutions durables à trouver aux problèmes de déplacements forcés » des populations.

Et, en dernier lieu, ce plan d'action a prévu de « promouvoir la préparation régionale aux crises de santé publique ».

Au cours de ces assises qui se sont déroulées en visioconférence, les délégués de la République démocratique du Congo, sous la conduite de Patrick Mutombo Kambila, coordonnateur adjoint du Mécanisme national de suivi de l'Accord Cadre, ont insisté d'abord sur l'impératif de la sécurisation de l'est de la RDC en proie à l'activisme des groupes armés tant locaux qu'étrangers.

Ils ont aussi jugé utile la nécessité d'une coopération régionale avantageuse afin de transformer la situation économique pour l'ensemble de la région des Grands Lacs.

Les travaux de Kinshasa ont connu une participation considérable impliquant les institutions financières internationales, la Commission de la consolidation de la paix, la MONUSCO, le secteur privé et d'autres donateurs.

« Je félicite les partenaires pour les efforts déployés en vue d'élaborer le plan d'action de la stratégie de l'ONU pour la région des Grands Lacs », a déclaré Bintou Keita, cheffe de la MONUSCO.

La Représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC a rappelé à l'assistance qu'il existe à ce jour, en RDC et dans la région des Grands Lacs, des opportunités pour la stabilisation de l'est de la RDC et le renforcement des relations entre les pays de la région.

Bintou Keita a par ailleurs salué la détermination et l'engagement du chef de l'Etat Félix Tshisekedi à consolider la paix, la coopération économique et les relations de bon voisinage dans la région des Grands Lacs.

L'ambassadeur Huang Xia, envoyé spécial du Secrétaire général de l'ONU pour la région des Grand Lacs, a déclaré dans le mot de clôture dudit atelier que son bureau va préparer le projet de ce plan d'action sur base des discussions et contributions eues à Kinshasa.

D'après lui, « ce plan sera partagé avec les partenaires pour recueillir des suggestions supplémentaires avant d'être soumis aux groupes politiques de plus haut niveau d'ici à fin juin ou début juillet 2021 pour son examen final et adoption formelle ».

La stratégie régionale des Nations Unies pour la consolidation de la paix dans la région a été approuvée par le Secrétaire général des Nations en octobre 2020, puis transmise, par la suite, au Conseil de sécurité en décembre 2020, et, enfin, aux Etats signataires de l'accord-cadre en janvier 2021.

Plus de: Monusco

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X