Sénégal: Pose première pierre hôpital Ourossogui-Matam - Un édifice de 22 milliards pour élargir la carte sanitaire de la région

17 Juin 2021

Après trois hôpitaux de niveau 2 déjà fonctionnels (Kaffrine, Sédhiou, Kédougou) et celui de Touba (niveau 3) en cours d'achèvement, le chef de l'Etat Macky Sall a lancé les travaux du futur centre régional hospitalier de Ourossogui-Matam, dont les travaux vont durer 22 mois. D'un coup de 22 milliards avec une capacité de 150 lits, cette infrastructure va permettre la gestion de certaines urgences au niveau local.

Au-delà des routes et autres infrastructures, le président Macky Sall, lors de sa tournée économique dans le Nord, a procédé à des poses de première pierre, ou inauguration de postes de santé et autres entités, pour le bien-être des populations. Il en ainsi du lancement des travaux du futur centre hospitalier de Ourossogui-Matam de niveau 2, comme ceux de Kédougou et de Kaffrine récemment inaugurés et celui de Sédhiou bientôt étrenné.

A travers cette posture, souligne le chef de l'Etat Macky Sall, « le Sénégal de tous et pour tous devient une réalité et ne compte laisser personne au bord de la route ». Il a rappelé que ces diverses actions s'inscrivent dans le cadre du Pse, surtout en son axe 2, dédié au capital humain pour la protection sociale des populations de l'intérieur, et la prise en charge de leurs problèmes. C'est dans ce cadre qu'il est revenu sur l'importance de tous les projets comme le Pacasen, le Puma, le Pudc et Promovilles, « des programmes d'inclusion qui permettent de pourvoir en services sociaux de base les localités éloignées », a rappelé le Président de la République.

Macky Sall a dit l'importance de son déplacement dans le Fouta profond, pour « entendre la voix des populations, des élus, et acteurs afin de prendre les bonnes décisions pour le règlement de leurs doléances ». L'Etat poursuit, selon lui, une politique d'équité territoriale consistant à permettre aux populations d'avoir un égal accès aux services sociaux de base.

Cet hôpital trouve sa pertinence dans le fait que Ourossogui, distante de 520 Km de la capitale Dakar, est une ville stratégique de par sa position de carrefour. Elle connait une évolution démographique de plus en plus importante, et est confrontée à des cas d'urgences sanitaires, de plus en plus récurrents. En plus, l'actuel hôpital régional, construit à la fin des années 80, ploie sous le poids de l'âge, malgré les efforts consentis par l'Etat durant ces dernières années. Le plateau technique y est faible, la capacité d'hospitalisation insuffisante comparée aux besoins croissants.

Le futur établissement de santé de niveau 2 va donner un nouveau visage à la carte sanitaire de la localité pour une prise en charge correcte et en qualité des patients. Bâti sur 12 000 m2, l'hôpital de Ourossogui-Matam, outre le centre de dialyse, est constitué de plus d'une dizaine de spécialités, avec pas moins de quatre salles d'opération pour le service chirurgie.

Le maire de la commune de Ourossogui, zone d'implantation de cet établissement sanitaire, Maître Moussa Bocar Thiam, a souligné le bilan positif du président Macky Sall dans la localité, tout en listant quelques doléances liées à la gestion de l'hydraulique car, dit-il, « la gestion communautaire a montré ses limites ». Il a en outre émis le souhait de voir sa commune dotée d'une gare routière et un stade.

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X