Cameroun: Vaccination contre le Covid-19 - La remobilisation générale

Au cours d'une conférence de presse conjointe organisée hier, le ministre de la Santé publique et le ministre de la Communication ont annoncé une intensification de la campagne en cours, au regard des faibles résultats enregistrés jusqu'ici.

Le diagnostic surprend et inquiète en même temps. « A la date du 11 juin 2021, soit 61 jours après le lancement de la vaccination, le Cameroun a vacciné 70 300 personnes pour la première dose et 16 200 personnes pour la deuxième, avec un rythme de 1000 nouveaux vaccinés par jour. Comparé aux 591 200 doses de vaccin reçues, ceci représente une consommation de 15 % du stock ».

Ces mots sont du ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. Lequel s'exprimait hier à Yaoundé au cours d'une conférence de presse conjointe avec le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi. Ces chiffres démontrent un « rythme encore faible au regard des objectifs, du stock disponible et des précédentes performances du Cameroun en matière de vaccination. L'objectif du Cameroun est [en effet] de vacciner au moins 20% de sa population totale avant l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations en janvier 2022. Il s'agit de la couverture minimale nécessaire pour se prémunir contre une éventuelle troisième vague », a ajouté le Minsanté.

Afin de renverser cette tendance qui est grandement, de l'avis du gouvernement, le fait de la désinformation, diverses actions sont envisagées. Il est question, énumère le Minsanté, « de l'élargissement de l'offre de la vaccination à toute personne âgée de 18 ans et plus, l'identification et l'équipement en matériels de la chaîne de froid de centres de vaccination supplémentaires, de manière à couvrir toutes les aires de santé, l'engagement des leaders traditionnels et religieux en vue de susciter l'adhésion des populations cibles à travers des rencontres d'information et d'échanges les principaux leaders au niveau de chaque commune, la communication de proximité dans toutes les communautés, à travers les réunions d'engagement communautaire dans chaue aire de santé et les caravanes de sensibilisation ».

Le gouvernement annonce par ailleurs le lancement d'un deuxième tour de la campagne de vaccination. Celle-ci va s'étendre du 06 au 11 juillet 2021, avec un accent particulier sur l'intensification des séances mobiles de vaccination dans les communautés et dans les sites d'intérêt (prisons, universités, entreprises, administrations publiques, etc.). Dans ce sens, il sera procédé à l'intégration de la vaccination dans les activités de routine du Programme élargi de vaccination. Lequel sera assorti d'un mécanisme de financement basé sur la performance.

Le Mincom a, quant à lui, annoncé une intensification de la communication par voie de médias, notamment à travers une plus grande inclusion des médias privés. Par ailleurs, l'on fera appel aux leaders religieux, traditionnels, politiques, etc. Les membres du gouvernement, tout en rassurant sur l'efficacité et le bien-fondé de la vaccination, ont invité à l'engagement de tous, dans cette opération qui vise une immunité collective.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X