Angola: L'exécutif approuve le projet de simplification des actes dans l'administration publique

Luanda — Le projet de simplification des actes et procédures de l'Administration publique (SIMPLIFICA), qui vise à mettre en œuvre les bonnes pratiques dans l'administration centrale et locale de l'État, a été approuvé jeudi par la Commission interministérielle pour la réforme de l'État.

Selon un communiqué publié à l'issue d'une session ordinaire de la Commission interministérielle pour la réforme de l'État (CIRE), présidée par le Président de la République, João Lourenço, l'objectif de « SIMPLIFICA» est de moderniser, de débureaucratiser, intégrer et optimiser les processus, afin de satisfaire l'intérêt public et faciliter la vie des citoyens.

Le programme se concentre sur 32 actes et procédures, avec la suppression de 121 exigences et l'unification de 13 documents.

Le communiqué précise que les documents portent sur des matières identiques et transversales, l'extension de la durée de validité de 10 licences et l'intégration de 20 procédures menées par différents services.

La Commission interministérielle pour la réforme de l'État a également approuvé l'avant-projet de décret présidentiel fixant le régime général d'octroi et de résiliation du statut d'utilité publique.

L'intention est de rendre plus objectif le processus d'attribution et de maintien de cette prérogative par les entités qui en bénéficient, à travers la définition de critères de rationalité économique et de gestion et d'évaluation.

Parmi les objectifs figurent ceux qui indiquent le respect des devoirs et obligations légales, la limite du temps de son statut et la stricte disponibilité des ressources financières du budget général de l'État (OGE) à travers la présentation de projets spécifiques pertinents et dûment motivés.

L'avant-projet de décret législatif présidentiel portant approbation du régime général des fonds publics a également été analysé au cours de la session.

Le diplôme fixe les règles de création, de gestion, de contrôle, d'évaluation et d'extinction, de transparence et de rationalisation dans la gestion des ressources financières allouées à ces entités, visant à favoriser le financement de certaines activités à caractère économique, social et culturel.

La Commission interministérielle de réforme de l'Etat a été créée pour coordonner, matérialiser et suivre les actions du Programme de Réforme de l'Etat et est coordonnée par le Président de la République.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X