Afrique: Comment Madagascar compte approfondir sa lutte contre les violences basées sur le genre

Le Forum Génération Égalité (FGE) est un rassemblement mondial pour l'égalité hommes-femmes qui se tiendra à Paris du 30 juin au 2 juillet. Il a aussi été décliné sur la Grande île, et s'est ouvert jeudi 17 juin à travers six thématiques : justice climatique, innovation technologique, santé sexuelle et reproductive ou encore violences basées sur le genre.

Comment parvenir à l'égalité hommes-femmes à Madagascar d'ici 2030, et faire en sorte que les résultats soient adaptés au pays ? Au Forum Génération Égalité, c'est la question que se sont posées six coalitions d'action autour de cette thématique. Jemisson Alexandre, 26 ans, dirige la coalition sur les violences basées sur le genre. « Nous travaillons en faisant en sorte d'appeler tous les acteurs, que ce soit au niveau gouvernemental ou de la société civile ou d'autres organismes internationaux, à intervenir pour sensibiliser sur la loi de la violence basée sur le genre », explique-t-il.

Dans cette coalition, des membres de la société civile mais aussi de ministères, des groupements de femmes et des partenaires techniques et financiers pour donner plus de poids à cette lutte. Une loi spécifique a déjà été adoptée en 2019 : le texte comporte 22 articles. Mais la pandémie a aggravé ce phénomène : 77,3% des femmes interrogées par le fonds des Nations unies pour la population ont déclaré que le confinement avait contribué à une augmentation de la violence domestique ; et 46% des répondantes ont déclaré que la pandémie de Covid-19 a provoqué un comportement agressif au niveau des membres de la famille ; la majorité des auteurs (63%) sont les pères ou maris.

Dans ce contexte, le pays veut renforcer son engagement grâce au forum, explique Rova Rabetaliana, directrice générale de la promotion de la femme au sein du ministère de la Population. « On va prendre en compte un peu plus les personnes en situation de handicap qui sont les premières victimes de VBG [violences basées sur le genre, NDLR]. Et on va essayer d'avoir notre politique nationale pour l'égalité femme-homme... »

Les engagements sont prévus sur deux échéances : d'ici la fin de l'année et d'ici 2025.

Plus de: RFI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X