Madagascar: Vaccination - La fin de la campagne dans la confusion

La première campagne de vaccination contre le coronavirus se termine dans la confusion. Plusieurs centaines de personnes n'ont pas été vaccinées, hier.

La vaccination est terminée », répètent des agents de santé aux personnes qui sont venues dans les centres de vaccination pour recevoir la première dose du vaccin Covishield, hier matin. L'annonce a été faite très tôt, bien avant le début des vaccinations, proprement dites. « Nous sommes arrivés ici, à 5 heures du matin. Vers 7 heures, on nous annonce qu'il n'y a plus de vaccin ! C'est, pourtant, pour se faire vacciner que je me suis absentée au bureau », regrette une femme.

Cette instruction a pris de court aussi bien les personnes à vacciner que les agents de santé. Ces derniers se préparaient à une longue journée de vaccination, vu le nombre de personnes dans la file d'attente. Puis, les responsables des centres de vaccination reçoivent des instructions de leur supérieur. « La campagne se termine. C'est le message que j'ai reçu ce matin», témoigne un médecin.

Le ton est vite monté. Beaucoup ont été mécontents. Ils sont rentrés bredouilles. « Les informations véhiculées par les médias disent que c'est aujourd'hui (ndlr : 17 juin) le dernier jour de la campagne. Pourquoi ne pas avoir dit plutôt qu'elle se termine le 16, pour qu'on ne perde pas nos temps ici? », assène Arthur Rakotohasina, père de famille.

Nouvelle instruction

« On avait fait une location spéciale pour vacciner cinquante de nos agents », déplore une responsable d'une société à Ambatomaro. Les agents de santé ont quitté les centres de vaccination. D'autres ont commencé à démonter les installations.

Puis vers 10 heures 30, une nouvelle instruction tombe. « Vaccinez les personnes qui sont présentes dans les centres de vaccination ». La vaccination reprend dans les centres de vaccination. Mais la grande foule présente dans la matinée a disparu.

Cette suspension coïncide avec la déclaration sur la nonreconnaissance de l'Union Européenne, du vaccin Covishield, si ce n'est pas la raison de sa suspension. « Des responsables du ministère de la Santé publique se sont réunis, depuis hier. La vaccination a été suspendue, temporairement, ce matin, pour des raisons d'organisation.», indique le ministre de la Santé publique, le professeur Hanitrala Jean Louis Rakotovao.

Cent soixante trois mille personnes sont vaccinées contre le coronavirus, à Madagascar. Les deux cent cinquante mille doses que Madagascar a reçue en mi-mai, ne sont donc pas toutes épuisées et seront détruites. Cette campagne a été entachée des rumeurs sur les effets indésirables du vaccin. Beaucoup ont hésité. Ce n'est que vers la fin de la campagne qu'on a vu la hausse des personnes qui souhaitaient se faire vacciner.

Cette première campagne de vaccination anti-Covid est terminée le 17 juin. « C'est la fin de la date de péremption », a annoncé le ministre. Sur les vaccins, pourtant, la date de péremption du vaccin est encore pour le 27 juin. D'autres sources affirment qu'il n'y avait pas de danger si la vaccination se prolonge jusqu'à cette date d'expiration inscrite sur le vaccin. Le ministère de la Santé publique n'a pas encore précisé le calendrier de la prochaine campagne. « Nous avons déjà entamé les procédures pour les prochains lots de vaccins. Mais on ne sait pas encore ce qu'il en sera », confie une source.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X