Afrique: Opportunités d'affaires et d'investissement au Sénégal - L'Allemagne offre son expertise professionnelle

L'Allemagne s'est engagée à offrir des formations professionnelles aux entreprises sénégalaises évoluant dans les secteurs du Btp, de l'énergie, de l'hydraulique et de l'assainissement dans l'optique de co-construction et de transfert de technologies dans les marchés publics. C'est ce qu'a dit hier, mercredi 16 juin, à Dakar Stefan Roeken, ambassadeur d'Allemagne au Sénégal dans le cadre d'un forum de partenariat économique Sénégalo-Allemand auquel une vingtaine d'investisseurs Allemand ont pris part.

Construire un partenariat gagnant-gagnant fort, en offrant des formations professionnelles qualifiantes aux entreprises sénégalaises, évoluant dans le secteur du Bâtiment et des travaux publics, des énergies renouvelables, de l'hydraulique et de l'assainissement a fait hier, mercredi 16 juin, à Dakar, l'objet d'un forum de partenariat économique sénégalo-Allemand sur initiative du Conseil national du patronat du sénégal, en partenariat avec la Fondation Konrad Adenauer (Kas) ; de Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit (Giz) ; et de Bundesverband mittelständische Wirtschaft (Bvmw). «Tout est parti du constat que l'emploi des jeunes est un véritable challenge (défi) pour le gouvernement du Sénégal», a dit Stefan Roeken, ambassadeur d'Allemagne au Sénégal. et les derniers mois l'illustrent à suffisance. «Voilà pourquoi, nous avons pensé renforcer notre partenariat dans les secteurs porteurs de croissance comme les Btp, les énergies, l'hydraulique, l'assainissement... qui sollicitent aujourd'hui la haute technologie. et cette maitrise des connaissances recherchées requiert une bonne formation professionnelle», explique-t-il.

Et donc, poursuit-il : «C'est cette expertise professionnelle que nous allons mettre à la disposition des entreprises sénégalaises dans l'optique de co-construction et de transfert de technologies dans les marchés publics». Aujourd'hui, il est avéré que la formation professionnelle sans entreprise ne donne rien, tout comme l'entreprise sans une main-d'œuvre certifiée. D'où, fait-il valoir «la nécessité de mettre en corrélation l'entreprise et la formation professionnelle».

Le diplomate d'indiquer que la coopération allemande s'articule autour de deux axes (technique et financière) et pour ce cas précis, «il s'agit de voir ensemble avec les opérateurs sénégalais quel type de formation professionnelle et dans des secteurs bien précis qui correspondent au besoin du marché sénégalais». Concrètement, «il s'agira de conceptualiser ensemble des écoles de formation professionnelles sur le territoire national et financer certaines écoles pour répondre aux besoins du marché... ».

Le ministre en charge du suivi du Plan Sénégal émergent, Cheikh Kanté qui a ouvert les travaux dudit forum a laissé entendre que « ce partenariat entre les entreprises sénégalaises et allemandes ne peut être que bénéfique au Pse en matière d'alignements des priorités post covid ex-ante et expost». Donc, « dans bien des domaines de l'agriculture notamment dans la transformation structurelle avec les zones spéciales d'industrialisation, des agropoles, dans la santé avec la production des vaccins, dans la digitalisation... », a-t-il expliqué.

Tamsir Agne, vice-président du syndicat professionnel des entrepreneurs de Bâtiments Travaux Publics du Sénégal (spebtps) a pour sa part dira : « La branche professionnelle sénégalaise trouve intérêt dans ce partenariat pour tirer profit de l'expertise allemande». il a, par ailleurs fait savoir que le secteur privé national se doit de se donner les moyens de marquer «sa présence dans la définition des contenus de formation et également faire en sorte que les entreprises soient des lieux d'apprentissage».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X