Sénégal: Développement de la région de Matam - Macky valide un plan de 450 milliards de F Cfa

La région de Matam va bénéficier d'un programme spécial de développement de près de 450 milliards de FCFA. L'annonce a été faite par le président de la République, Macky Sall en marge de la réunion du Conseil des Ministres territorialisée qu'il a présidé hier, mercredi 16 juin 2021 à Matam dans le cadre de sa tournée économique dans le Nord

Présidant hier, mercredi 16 juin 2021 la réunion du Conseil des Ministres territorialisé à Matam dans le cadre de sa tournée économique dans le nord, le Chef de l'Etat, Macky Sall a informé les membres du gouvernement avoir validé le Programme de Développement de la région de Matam indiqué le communiqué final de la Réunion du Conseil des ministres.

D'un coût global de 450 milliards de FCFA, le chef de l'Etat a expliqué qu'il s'agit d'un «programme régional d'investissements publics prioritaires, arrimé au PAP2A, avec ses déclinaisons (sectorielles et temporelles) par département» mais aussi prend «en compte le volet région de Matam du Programme d'urgence pour l'insertion socio-économique et l'emploi des jeunes».

Poursuivant, le communiqué du Conseil des ministres souligne que le Chef de l'Etat sous ce rapport, a engagé, «dès lors, le Gouvernement à mettre en œuvre, sans délai, dans les communes et départements, les actions validées en relation avec les acteurs territoriaux, sous la coordination du Gouverneur de région». Loin de s'en tenir là, cette source a indiqué également que le chef de l'Etat toujours dans cet élan, a invité, le Ministre du Tourisme et des Transports aériens, à mettre en œuvre un Plan de Promotion du tourisme dans la zone avec le lancement des travaux et la mise en service prochaine de l'aéroport de Ourossogui. «Le Président de la République demande, par ailleurs, au Gouvernement d'intensifier l'exécution de projets facilitant l'accès des populations à l'électricité et à l'eau, notamment, dans le département de Ranérou Ferlo, qui doit bénéficier d'un programme d'urgence de réalisation d'infrastructures socio-économiques de base» poursuit encore le communiqué du Conseil des ministres.

Autre sujet qui a recueilli une attention particulière du chef de l'état lors de cette réunion délocalisée du Conseil des ministres à Matam, la question de l'éducation, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la santé. En effet, le document du Conseil des ministres renseigne que le Chef de l'Etat a appelé, aussi, le Gouvernement, à renforcer les effectifs dans les secteurs de l'éducation, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur, de la jeunesse et de la santé avec la construction et le fonctionnement des Etablissements publics, Espaces numériques ouverts (ENO), centres de formation professionnelle et Maisons de la Jeunesse et de la Citoyenneté, dans chaque département et de l'hôpital régional moderne de Matam à Ourossogui.

Au Ministre en charge de l'Enseignement supérieur, le Président de la République a demandé, «de lui faire parvenir avant la fin du mois d'octobre 2021, le Projet de Préfiguration de l'Université de Matam vers 2024» et à l'ensemble du Gouvernement, «à accompagner les Daaras implantés dans les régions de Matam et Saint Louis, en terme de construction et de soutien». Autres instructions données par le chef de l'Etat lors de cette rencontre du Conseil des ministres, la finalisation des dossiers relatifs au Projet de Renforcement de la Résilience des Ecosystèmes du Ferlo (PREFERLO) devant accélérer l'exploitation durable des ressources en eau de la zone (aménagements hydroagricoles et sylvopastoraux).

Mais aussi la nécessité de réaliser, dans les meilleurs délais, le domaine agricole communautaire (DAC) de la région de Matam et d'augmenter les aménagements hydroagricoles dans la Valée du Fleuve Sénégal, à travers un nouveau plan de transformation de la SAED assorti d'un nouveau contrat d'objectifs et de moyens renforcés, entre l'Etat et la structure.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X