Madagascar: Lutte contre la surconsommation - La Jirama pousse ses abonnés à y adhérer

La compagnie nationale d'eau et d'électricité a effectué quelques simulations des effets de l'application de la nouvelle grille tarifaire.

La mise en application du Tarif Optima va entraîner des changements conséquents dans les factures des abonnés de la Jirama. C'est ce que fait comprendre la compagnie nationale d'eau et d'électricité à travers différents scénarios et comparatifs des tarifs avant et après ladite mise en application. Ainsi, avec la nouvelle grille, «le tarif Social connaît une grande baisse dans toutes les zones tarifaires du pays».

Le prix de la consommation descend «de moins cinq à moins quinze pourcent» pour ce tarif, si cela est «de moins sept, moins neuf et moins quinze pourcent respectivement pour le tarif Social et celui Economique». Les comparatifs démontrent également une légère hausse du prix de la consommation pour le tarif confort allant de 14 % pour la zone tarifaire 1 à un pourcent pour la zone tarifaire 3. Le prix de la consommation de la zone 2 allant jusqu'à augmenter de trois pourcent dans la zone tarifaire 2. La hausse est également observée du côté du tarif Super-confort qui affiche jusqu'à plus de 51 % de différence dans la zone tarifaire 1. Des variations expliquées par la Jirama via «la troisième tranche».

Surveillance. S'il y a une chose à retenir avec ces comparaisons effectuées par la Jirama, c'est que la compagnie encadre la consommation de ses abonnés. Le dépassement des limites (130 Kwh par mois pour le tarif économique et respectivement 300 kwh et 323 Kwh pour ceux Confort et Super-confort) se paie en effet cher et la compagnie le fait savoir.

Une initiative qui pourrait faire quelques mécontents, mais qui pourrait s'avérer profitable aussi bien pour la compagnie elle-même que pour l'ensemble de la population. Ayant vendu l'électricité à perte pendant des années, et vue la situation financière qui s'en est découlée, la seule piste de solution qui est réaliste pour la Jirama, pour le moment, est l'amélioration des recettes.

L'argent étant le nerf de la guerre et compte tenu d'éventuelles réactions de la part du public, l'on se demande si la Jirama a les reins suffisamment solides pour mener à bien son plan d'amélioration opérationnel aussi bien dans le secteur électricité que celui de l'eau.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X