Sénégal: Territorialisation des politiques d'emploi au niveau local - Matam doté d'un bureau d'emploi à l'insertion professionnelle des jeunes et l'autonomisation des femmes

Accompagné de la ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall et de Yakhoba Diattara, ministre de l'économie numérique et des Télécommunications, le ministre de l'emploi, de la Formation professionnelle, de l'Apprentissage et de l'insertion, Dame Diop, a procédé mardi, en présence des autorités administratives, au lancement officiel des activités du pôle emploi et entreprenariat du département de Matam.

Ce projet qui est en phase avec la directive du chef de l'état, vise la territorialisation des politiques publiques à travers un service public de l'emploi décentralisé. Avec l'objectif de mettre en place une «politique d'emploi pour permettre aux jeunes de se retrouver à partir d'un service de proximité avec la mission, avec la facilité de s'inscrire même au niveau de leur quartier , pour des types d'emploi salarié ou non salarié».

C'est aussi une opérationnalisation de la décision annoncée du président Sall d'accélérer la mise en œuvre du programme d'urgence pour l'emploi et l'insertion socio-économique des jeunes. en plus de l'Agence nationale pour la promotion de l'emploi des jeunes (ANPEJ), le bureau de Matam, regroupe l'Agence de l'informatique de l'état (ADIE), le Fonds de financement de la formation professionnelle et technique (3FPT) et notamment la Délégation à l'entreprenariat rapide (Der), de même que l'Agence de développement et d'encadrement des petites et moyennes entreprises (ADEPME) ADPME.

Un guichet unique, qui permettra aux jeunes du département de Matam de retrouver sur un même espace, toutes les structures dont ils ont besoin sur les questions d'emploi, d'employabilité et de financement. Au niveau de ce bureau pôle emploi, les femmes bénéficient aussi de plusieurs services articulés à leurs besoins en termes de formation, pour les accompagner pour qu'elles puissent avoir des financements et des produits de qualité. De l'avis des autorités, la présence de la mission locale, s'oriente aussi à prendre en charge les potentialités qui existent dans la région.

Selon le ministre de l'emploi, le département de Matam qui bénéficie d'une enveloppe financière de 4,3 milliards de francs CFA, va disposer d'un important quota de jeunes à recruter et près de 2300 bons de formation. Dans le cadre de la facilitation et de l'orientation, une prospection est menée au niveau des entreprises qui sont des employeurs dans le but de motiver des contacts avec les demandeurs d'emploi pour pouvoir leur permettre d'aller en incubation, en qualification ou en stage.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X