Sénégal: Mode alternatif de cuisson - Vers la vente de près de 800.000 foyers améliorés

Thiès — Le Projet de renforcement des foyers améliorés (RFA) lancé, jeudi, à Thiès, vise à vendre 798.405 foyers améliorés dans 5 régions du pays, d'ici à 2024, a annoncé Mame Aïssatou Mbaye, chargée de programme à Enda Ecopop, une des trois ONG initiatrices de ce projet.

Le projet RFA, financé par le Fonds vert, travaille à la promotion d'une cuisine respectueuse du climat au Sénégal et au Kenya.

Il devrait contribuer à réduire les gaz à effet de serre dans les régions de Thiès, Louga, Matam, Tambacounda et Kédougou, par la vulgarisation des foyers améliorés, qui permettent 30 à 50% d'économie d'énergie, a indiqué Mame Aïssatou Mbaye, lors de son lancement officiel dans un réceptif de Thiès.

Depuis 2006, la Giz développe des foyers améliorés au Sénégal, mais tardait à atteindre un vaste marché, a relevé Viviane Sagna Ciss, représentante de la coopération allemande à cette cérémonie de lancement, coïncidant avec la journée de lutte contre la désertification .

Le projet RFA compte mettre l'accent sur la professionalisation des producteurs de ces fourneaux améliorés, en impliquant la chambre des métiers, a-t-elle noté. Des conventions seront aussi signées avec les chambres de commerce.

Selon elle, il s'agira d'installer un "marché de foyers améliorés autonome", pour qu'au Sénégal la plupart des ménages utilisent ces outils de cuisson.

Le projet compte trois composantes, à savoir la distribution et vente, la communication pour le changement de comportement et le suivi et vérification , a dit la chargée de programme d'Enda Ecopop.

Cette initiative appuyée par l'Etat du Sénégal, devrait toucher 1.150 villages et quartiers de la région de Thiès, avec un plus grand accent sur les zones rurales.

La première phase du projet, qui va jusqu'en mars 2022, compte toucher 60% de la région, avant que le reste ne soit couvert par la seconde phase qui se déroulera de 2022 à 2024.

Selon Mame Aïssatou Mbaye, des mécanismes de subvention seront étudiés en rapport avec des structures de microcrédit, pour rendre accessibles ces foyers cédés entre 3500 et 7.000 francs CFA l'unité.

Une étude de l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) datant de 2013 avait montré que 86% des populations rurales dépendaient du bois pour leur cuisson, a-t-elle noté.

RFA contribuera, selon Omar Ndiaye, adjoint au gouverneur, à diminuer la pression exercée, surtout à des fins de cuisson, sur les "maigres" ressources forestières qui restent à la région de Thiès.

La région compte sur le bois venant de Tambacounda et Kolda lors des évènements religieux, a-t-il relevé.

Il a salué l'aspect de création des emplois du projet qui compte initier des jeunes à la fabrication de foyers améliorés .

Elle a ajouté que 153.063 tonnes de charbon sont utilisées par an, et 40.0000 ha de forêt sont ainsi détruits chaque année au Sénégal.

Dans le Plan Sénégal émergent, le gouvernement s'engage à commercialiser 8,4 millions de foyers améliorés d'ici 2030.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X