Ethiopie: La CEA salue les progrès dans la numérisation du secteur de la logistique

« La numérisation de la logistique sera essentielle pour répondre à la demande et à l'offre de services de transport, réduisant ainsi le temps et le coût de livraison des marchandises », déclare Robert Lisinge, chef de la Section de l'énergie, des infrastructures et des services, à la Commission économique pour l'Afrique (Cea). Il s'exprimait le 15 juin 2021 lors d'une réunion avec des représentants du ministère éthiopien des Transports et d'autres parties prenantes pour examiner et valider une étude sur les lacunes qui existent dans la numérisation du secteur logistique éthiopien.

L'étude, intitulée « Évaluation des lacunes de la numérisation de la logistique en Éthiopie », a bénéficié du soutien de la Cea à travers une assistance technique et des services consultatifs au Ministère des transports éthiopien. Le ministre d'État éthiopien des Transports, Ato Yehualashet Jemere, qui présidait la réunion, a exprimé sa gratitude pour le soutien de la Cea.

« La Cea a montré un soutien sans faille à l'Éthiopie dans sa volonté de moderniser son secteur des transports et de la logistique. La réalisation par la Cea de l'étude pour évaluer les lacunes dans la numérisation de la logistique en Éthiopie a été un témoignage éloquent à cet égard », a-t-il dit.

M. Lisinge a remercié le ministre pour son « leadership fort », notant que les stratégies et plans nationaux de l'Éthiopie pour développer et moderniser son secteur des transports et de la logistique « soulignent la volonté du pays d'ouvrir le secteur, ce qui est essentiel pour attirer les investissements du secteur privé ».

Décrivant l'initiative de numérisation comme « opportune » compte tenu de la mise en œuvre en cours de la Zlecaf, M. Lisinge déclare que « la zone de libre-échange entraînera une augmentation significative des flux commerciaux entre les pays africains avec des implications pour la demande de différents modes de transport - routier, ferroviaire, maritime et aérien ».

La Zlecaf nécessitera également « la mise à niveau des infrastructures critiques qui sont susceptibles de connaître une augmentation des flux commerciaux et les pays auront besoin de plus de camions, de wagons, d'avions et de navires pour faire face à l'augmentation prévue du commerce intra-africain », ajoute-t-il. M. Lisinge a promis le soutien continu de la Cea au Ministère éthiopien des transports, ajoutant : « je voudrais vous assurer de notre volonté de soutenir la mise en œuvre des recommandations de la version finale du rapport d'évaluation des lacunes ».

Plus de: lejecom

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X