Tunisie: Programmation de la 3e édition du Gabès Cinéma Fen - ARTs et savoir

18 Juin 2021

À Gabès, le rendez-vous annuel incontournable, qui se tient autour du cinéma, se fera en présence des invités et du public de Gabès et d'ailleurs, et ce, du 18 au 26 juin 2021. Le festival ne tournera pas qu'autour du 7e art, il se compose d'au moins quatre sections, ouvertes sur d'autres disciplines artistiques.

Composé de sections diversifiées, le festival propose une programmation qui se veut alternative et diversifiée. Il est aussi un lieu de rencontres et d'échanges autour des films et des questions qui les traversent.

A Gabès, cette ville du Sud-Est tunisien, abrite le festival tout en faisant face à des problématiques écologiques liées à l'industrie de transformation du phosphate. Gabès Cinéma Fen, en collaboration avec les associations culturelles et environnementales de la région, souhaite créer de nouvelles synergies qui feront repenser la ville et ses enjeux par le biais de l'art.

Cette édition se compose de quatre sections : Art & Pensée, Art vidéo, réalité virtuelle et, bien entendu, cinéma.

Réalisateur, vidéaste, Ismaël propose une master class sous forme de projection durant laquelle il interrogera son lien intime avec les images en mouvement en même temps qu'il interrogera les mutations des images depuis l'invention de la V.H.S. jusqu'à la multiplication des écrans survenus à l'ère numérique.

La master class sera suivie d'une projection de ses travaux dont son dernier en date qui sera projeté en avant-première mondiale : li(f/v)e.

Pour la section VR, Karim Ben Khalifa est désigné pour animer une 2e master class. Journaliste et reporter de guerre, Karim Ben Khalifa s'est emparé de l'outil du cinéma virtuel afin de retrouver la liberté dans son propre narratif. Le réalisateur présentera son parcours et sa démarche et témoignera des raisons qui l'ont poussé à choisir cette technique pour raconter les moments de conflits vécus au cours de sa carrière.

Une 3e master class sera consacrée au cinéma de Tariq Teguia. À la faveur d'un échange avec Ikbal Zalila, cette rencontre se veut une traversée dialogique des mondes de ce cinéaste majeur illustrée par des extraits choisis de ses films.

Les étudiants des écoles de cinéma de Tunisie seront invités à participer à ces Master class (l'Ecole Supérieure de l'Audiovisuel et du Cinéma de Gammarth, l'Institut Supérieur des Arts Multimédia de La Manouba, de Mahdia, de Gabès, l'Institut Supérieur des Beaux-Arts de Sousse, l'institut Supérieur des Arts et Métiers de Tataouine, l'Institut Supérieur des Beaux-Arts de Nabeul, l'Institut Supérieur des Arts et Métiers de Sidi Bouzid, et l'Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kairouan).

A travers un atelier critique de 3 jours, le festival a pour ambition d'apporter sa contribution à l'émergence de nouvelles plumes. Par ailleurs et au-delà de l'écriture en elle-même, cet atelier aspire à être un lieu de réflexion sur le présent et le devenir du cinéma.

Les séances seront codirigées par Saad Chakali & Alexia Roux, auteurs et contributeurs à la revue de cinéma en ligne Le Rayon Vert et Ali Adawy, critique et chercheur en cinéma.

L'atelier réunira dix participants sélectionnés par les mentors parmi les jeunes journalistes, les chercheurs et des étudiants ayant déjà à leur actif des textes sur le cinéma.

«Reconnaissance et légitimation» est un panel qui s'intéresse à un aspect de la représentation des Cinémas Arabes et des problématiques contemporaines qui les concernent.

Pendant trois jours, acteurs du champ cinématographique et universitaire seront conviés à une réflexion commune autour des questions de cinéma et de leurs prolongements historiques, politiques et philosophiques.

Cette année, Gabès Cinéma Fen souhaite débattre du pouvoir de légitimation «naturalisé» et «indiscuté» de certains festivals et de la traduction de «la demande de reconnaissance qu'il enferme». Un panel de discussion étendu sur trois journées rassemblera 9 intervenants autour de ces questions.

Une rencontre avec les commissaires et les artistes d'El Kazma et K OFF qui ont pour but de développer des réflexions et des questionnements avec les étudiants de l'ISAM Gabès ainsi qu'une table ronde auront lieu à cet effet, demain, samedi 19 Juin à 12h00. Une 2e rencontre avec Paul Ardenne se déroulera lors d'une conférence intitulée «Mettre la vie en images, jusqu'au trop-plein». Une rencontre avec Philippe-Alain Michaud lors d'une conférence intitulée «L'analogique, le numérique et l'icône ou la fable de la reproductibilité» se fera en marge.

Sous la direction artistique de l'artiste Malek Gnaoui, El Kazma a la vocation d'être un poste d'observation de la création contemporaine, une fenêtre ouverte sur l'art vidéo, une carte blanche à des curators, sans orientation précise ni thématique prédéfinies. Intéressée par les problématiques du monde, El Kazma projette dans des containers disposés sur la Corniche de Gabès, ainsi que dans des cafés de la ville, des vidéos artistiques sélectionnées par des curators internationaux chaque année différents, en partenariat avec La Boîte, une structure de soutien, de diffusion et de médiation de l'art contemporain en Tunisie.

Dédiée aux artistes émergents tunisiens, K Off s'organise pour sa part dans le périmètre de la Résidence K, une nouvelle résidence artistique située dans le centre de Gabès devant ouvrir ses portes dès la fin de cette 3e édition.

K Off met à l'honneur de jeunes curators tunisiens, en leur donnant l'occasion d'exposer la jeune scène artistique tunisienne et de contribuer ainsi à son accompagnement.

La section «Réalité Virtuelle» est une section qui allie l'image à la technologie. Une technologie qui simule la présence physique du spectateur dans un environnement généré par des logiciels et qui, par là même, œuvre à une immersion totale du spectateur dans le film. L'ouverture de cette section se fera avec la performance intitulée «Still Life» de l'artiste Hela Lamine.

Les films VR offrent des univers sensibles, qui peuvent emprunter les modes d'expression du cinéma et de l'art vidéo. Pour les découvrir, un VR Corner est proposé, offrant au public du festival une sélection internationale de films VR. Pour sensibiliser à la technique de ces films, le Hackathon VR, projet collaboratif de création de films en VR, est organisé chaque année avec les étudiants de l'Institut Supérieurs des Arts et Métiers de Gabès (Isam Gabès).

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X