Nigeria: Abubakar Shekau mort en «martyr» selon Boko Haram

Elle avait déjà été annoncée par le groupe État Islamique en Afrique de l'Ouest dimanche 6 juin, mais Boko Haram l'a confirmé dans une vidéo. Le chef jihadiste s'est donné la mort il y a maintenant près d'un mois, pour échapper à ses rivaux de l'Iswap, qui l'assiégeaient dans son bastion de la Sambisa.

C'est bien « en martyr » qu'Abubakar Shekau a trouvé la mort confirme le message diffusé par le groupe Boko Haram. Dans cette vidéo, on voit apparaître Bakura Modu, dit Sahaba - une figure importante de la « faction Bakura » de Boko Haram, implantée sur les rives du lac Tchad.

Selon les spécialistes, celui-ci ne serait qu'un porte-parole. Et il est « probable » selon eux que le chef de ce groupe - Bakura Doro - soit en réalité le nouveau dirigeant de Boko Haram. Reste maintenant à savoir si ces fidèles de Shekau sont prêts à négocier avec l'Iswap.

Dans le message diffusé mercredi 16 juin, le porte-parole de Boko Haram s'en prend violemment au chef du groupe, Abu Musab Al-Barnawi, qu'il qualifie d'« agresseur pervers ».

Message en arabe

Pourtant, le message a été enregistré en arabe - ce qui est inhabituel et laisse entendre qu'il était adressé à l'État Islamique central, dont la légitimité ne semble pas remise en cause - selon le chercheur Vincent Foucher. Celui-ci constate, en outre, que les attaques contre les civils ont nettement diminué au Cameroun ces dernières semaines. Ce changement de méthode pourrait faire suite à l'intégration de certains lieutenants de Shekau dans les rangs de l'Iswap.

En revanche, sur les pourtours du lac Tchad, où la faction Bakura de Boko Haram continue d'opérer, les raids contre les civils n'ont pas cessé, note le chercheur.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X