Sénégal: Diourbel / Atelier de lancement du projet Jappando 2 - L'objectif, assurer le link entre migrants et collectivités locales

Un atelier de lancement officiel du projet MM3, Programme mondial OIM/PNUD : «Placer la migration au service du développement durable», phase 2, s'est tenu avant-hier mercredi au Centre de formation professionnelle (CFP) de Diourbel. L'objectif de ce projet est de placer la migration au service du développement territoriale durable, c'est à dire intégrer la dimension migration dans les politiques publiques locales.

Cet important projet trouve son ancrage institutionnel dans la collaboration tripartite entre l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), la Direction Générale d'appui des Sénégalais de l'extérieur, en tant que partenaire de l'Agence régionale de développement (ARD), partenaire d'exécution. Ibrahima Thiam, responsable du programme «Placer la migration au service du développement durable», phase 2, explique que «le projet Japando 2 est une composante du Programme global placer la migration au service du développement durable.

Il s'agit de voir comment intégrer la migration dans les plans et politiques de développement, que ça soit au niveau national et au niveau local, pour avoir cette cohérence de la formulation et de la mise en œuvre des politiques de développement au niveau du Sénégal en ayant un focus au niveau local ; d'où l'intérêt aujourd'hui de voir des exemples d'initiatives de projets qui sont financés grâce à l'appui de la Direction générale et de développement et de la coopération suisse, en partenariat conjoint avec le Programme des Nations unis pour le développement (PNUD), avec les régions de Diourbel, Saint-Louis et Sédhiou. On veut qu'il y ait un focus local. Ces projets ont une envergure de mise en œuvre locale, à travers l'Agence régionale de développement».

En dehors de celles gérées par les ARD, il y a d'autres activités qui viennent appuyer leurs initiatives. Il s'agit de «tout ce qui concerne l'engagement de la diaspora, une cartographie des potentiels de la diaspora, associations de migrants d'Europe et d'Afrique, pour un peu savoir leur profil pour leur montrer qu'il y a des opportunités sur place, à travers le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l'extérieur, pour les appuyer en renforcement de capacités et de formulation de projets. C'està-dire favoriser un Link entre les migrants et les collectivités locales pour favoriser un environnement des affaires très fructueux, au bénéfice des communautés locales», ajoute-t-il.

Le Directeur de l'Agence régionale du développement, Samba Laobé Mbaye, estime que ce projet est le prolongement du Projet Jappando 1, clôturé depuis 2016. «C'est un projet dont l'objectif est de placer la migration au service du développement territoriale durable c'est-à-dire intégrer la dimension migration dans les politiques publiques locales. Il s'agit d'essayer de connecter les migrants, les collectivités territoriales, les associations des migrants».

Le choix de Diourbel s'explique par le fait qu'elle est réputée être une région de migrants. Il y a des migrants de retour et de potentiels migrants. Des récentes études ont montré qu'il y a beaucoup de migrants de retour qui se sont regroupés en association. Le coût global de ce projet qui vise à appuyer le financement de projets structurants est de 115 millions.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X