Sénégal: Trafic de peaux d'animaux - Trois personnes encore arrêtées à Tambacounda

18 Juin 2021

La lutte contre le trafic de peaux de léopard se poursuit au Sénégal oriental. En cinq mois, le nombre de saisie est porté à dix.

Les efforts conjoints du Service régional des Parcs nationaux de Tambacounda, du commissariat central de Kédougou et du projet Eagle Sénégal, ont porté leurs fruits, par l'arrestation de trois présumés trafiquants de peaux de léopard, le 12 juin 2021. Ils ont été pris en flagrant délit de détention, de circulation et de tentative de commercialisation des peaux dans un restaurant, indique le communiqué de Eagle-Sénégal parvenu à la rédaction. Le léopard est une espèce intégralement protégée au Sénégal, notamment par l'article L32 du Code de la chasse et de la protection de la faune ainsi que par la Convention de Washington aussi nommée «Cites» qui réglemente le commerce international d'espèces protégées, rappelle le document.

Cette opération porte à dix le nombre de peaux de léopard saisies au Sénégal oriental, ces cinq derniers mois. Expert en trafic de faune au Sénégal et dans la sous-région, l'Ong Eagle dénonce l'évolution de la commercialisation des trophées de grands félins comme le léopard.

«Les braconniers utilisent des moyens plus discrets et plus silencieux que les armes à feu, pour ne pas attirer l'attention des patrouilles anti-braconnage », lit-on dans le communiqué. À en croire le document, ces méthodes consistent à empoisonner les léopards et les lions avec des substances chimiques mortelles, dissimulées dans de la viande de bœuf et mises à la disposition des grands fauves. « Ces méthodes cruelles sont illégales car, il s'agit de piégeage d'espèces protégées», renseigne le communiqué. Aussi, préconise-t-il que ce trafic international juteux et souvent connecté à d'autres trafics tels que la drogue, soit sévèrement combattu. Tata SANE

Plus de: Le Soleil

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X