Sénégal: Lutte contre la mendicité des enfants - L'approche communautaire préconisée

Le bureau de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (Onudc) à Dakar a tenu hier, jeudi 17 juin, une rencontre de restitution du projet dénommé « Renforcer la lutte contre la traite des personnes au Sénégal à travers une approche basée sur le changement de comportement positif et le leadership » mis en œuvre du 1er novembre 2013 au 30 juin 2021.

Celui-ci a permis, selon son responsable Issa Saka, de réduire la mendicité dans les communes cibles de 60%. Il s'agit des communes pilotes, Médina et Gueule Tapée Fass Colobane en plus de Pikine Nord et Diamaguène Sicap Mbao.

Après quatre années de mise en œuvre, les résultats sont satisfaisants et cela démontre, selon lui, que l'approche communautaire mise en œuvre est celle qui devrait être exploitée parce que, dit-il, « il y a un problème sociétal avec la mendicité et c'est la société elle-même qui doit trouver des remèdes ». La méthodologie du projet a consisté à la création de quatre (4) associations de maitres coraniques et de Ndeyou daara, la mise en place de deux maisons de la solidarité à Gueule Tapée Fass Colobane et à la Médina et la prise de quatre (4) arrêtés municipaux interdisant la mendicité dans leur périmètre. Il a permis aussi la rénovation de plus de 16 daaras dans les communes ciblées.

Comme résultats du projet, il y a eu, signale Issa Saka, l'existence de deux brigades de surveillance au niveau de Médina Gueule Tapée Fass Colobane. Pour une meilleure prise en charge de la mendicité, le projet devrait être étendu à d'autres communes. Il faut également le renforcement de l'application de la loi interdisant la mendicité des enfants.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X