Sénégal: Une somme d'environ 6 millions partagée à part égale entre soldats sénégalais et français blessés

Dakar — Les Eléments français au Sénégal (EFS) ont offert, jeudi, aux soldats sénégalais blessés la moitié d'une enveloppe d'environ six millions de francs CFA collectés auprès de leurs partenaires.

Cette somme a été remise au chef d'état-major de l'armée de l'Air sénégalaise, Papa Souleymane Sarr, par le général de brigade Michel Delpit, commandant des EFS, à l'occasion de la journée des blessés et des anciens combattants.

"C'est environ 6 millions FCFA que nous avons reçus de la part de nos partenaires et que nous avons la joie et l'honneur de partager à part égale entre les armées sénégalaises et les armées françaises pour aider les associations et les services de l'Etat qui sont organisés pour soutenir nos blessés et les familles dans la durée", a déclaré le général Delpit.

Il a salué "le soutien" des partenaires des EFS qui, par le biais de dons financiers, ont "apporté un soutien extrêmement significatif et structurant pour aider nos blessés".

Cette remise de don, qui s'est déroulée au camp Geille à Ouakam, a été précédée d'un dépôt de gerbe sur le pied du monument aux morts, en présence de nombreuses autorités militaires et civiles ainsi que des blessés et anciens combattants des deux nations, "pour honorer la mémoire des anciens".

"C'est un moment extrêmement important de communion entre les forces armées sénégalaises et les forces armées françaises incarnées ici par les éléments français au Sénégal, pour exprimer toute notre soutien, toute notre gratitude à nos blessés et avoir le privilège de les accompagner durant leur reconstruction", a dit M. Michel Delpit.

Il a souligné que "cette reconstruction physique ou psychique est toujours extrêmement longue et incertaine, car c'est un véritable parcours de combattant dans le domaine de la santé mais aussi dans le domaine de l'organisation de la vie quotidienne qu'il faut réinventer mais aussi dans le domaine financier".

"Les forces armées sénégalaises et françaises sont des armées d'emploi qui sont pleinement engagées dans la lutte contre le terrorisme et paient le prix du sang", a-t-il rappelé.

"Nous avons de nombreux camarades au sein de nos deux armées qui ont été touchées dans leur chair mais également dans leurs esprits, marqués par les horreurs de la guerre", a-t-il relevé.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X