Ile Maurice: Travailleurs étrangers - Une bangladaise accuse son ancien employeur de maltraitance

La vidéo fait le buzz sur Facebook. Elle montre une Bangladaise, employée dans une usine de textile mauricienne, interrogée par une journaliste d'une chaîne locale, DBCnews.tv, alléguant avoir été violée par son employeur.

En pleurs, elle raconte son calvaire à Maurice. «Cela risque de porter préjudice au pays», déclare le syndicaliste Fayzal Ally Beegun, qui demande qu'une enquête de police soit ouverte sur cette affaire. «Il faudrait que la police interroge les Mauriciens dont les noms sont mentionnés dans la vidéo. Pour savoir ce qui est vrai ou pas dans cette histoire.»

Du côté des autorités policières, l'on se demande pourquoi la jeune femme n'a pas fait de déclaration avant de quitter le pays. L'inspecteur Shiva Coothen considère qu'une telle affaire ne peut être prise à la légère mais dans ce cas précis, aucune déclaration n'a été faite. «À propos de crime, nous utilisons un terme qui est 'le locus'. Il faut savoir où ce crime a été commis et le suspect doit être interrogé.

Nous devons reconstituer les faits, la victime doit être examinée par un médecin légiste. Il faut établir s'il y a eu viol ou non, et les preuves que l'on pourra apporter au dossier. Cette affaire est complexe car la présumée victime n'est plus à Maurice.» En tout cas, le Bangladesh prend cette affaire très au sérieux.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X