Afrique: Maison incendiée - Elle réclame au CEB Rs 750 000

Le 2 août. C'est la date à laquelle le représentant du Central Electricity Board (CEB) devra répondre à la plainte d'une habitante de Roche-Bois en cour intermédiaire. La plaignante réclame des dommages de Rs 750 000 après que sa maison, dit-elle, a été la proie des flammes à cause d'un compteur électrique.

C'est par le biais de l'avoué Vashish Bhugoo que la femme a déposé sa plainte. Elle explique habiter une maison en béton et tôle. Or, le 22 décembre 2017, un incendie a éclaté dans la maison où se trouvaient sa fille et ses deux petits-enfants pendant qu'elle était au travail. Les enfants ont pu s'échapper mais le feu a détruit la maison. «Les sapeurs-pompiers et la police ont été mandés sur le lieu et les officiers du CEB ont déconnecté la fourniture d'électricité. La maison fut complètement ravagée par les flammes et mes meubles ont été endommagés», soutient-elle.

Toujours selon ses dires, une enquête policière a été menée et le rapport du Forensic Science Laboratory émis le 17 mai 2018, aurait conclu que le modèle de combustion indiquerait que l'incendie émanerait du compteur électrique. «Depuis l'incident, ma maison est inhabitable et je n'aurais d'autre choix que de construire une nouvelle maison sur ce terrain de 2 perches et demie.» Pour cela, elle aurait eu besoin d'une somme de Rs 550 000 et elle estime que la faute revient au CEB. Ainsi, elle réclame Rs 750 000, représentant les frais de construction, les préjudices subis et les dommages moraux.

Plus de: L'Express

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X