Cameroun: Fonction publique et Réforme administrative - Les premiers secours arrivent

Une convention de partenariat signée hier à Yaoundé entre le Minfopra et la Croix-rouge camerounaise en vue d'outiller le personnel.

Les gestes de premiers secours et la gestion des urgences n'auront plus aucun secret pour le personnel du ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative (Minfopra). Les agents publics de cette administration seront bientôt aptes à intervenir en situation de vulnérabilité. Le chef de ce département ministériel, Joseph LE, a signé hier à Yaoundé une convention de partenariat avec la présidente de la Croix-rouge camerounaise, Cécile Akame Mfoumou. Objectif : outiller les agents centraux et ceux des délégations régionales du Minfopra sur les premiers secours, la gestion des urgences, la préparation et la réponse aux situations d'urgences, ainsi que la promotion du volontariat, entre autres. Une formation qui arrive à point nommé après la fausse alerte à la bombe signalée dans ce département ministériel de huit niveaux le 17 août dernier. « Nous sommes passés à côté d'une catastrophe due à une fausse alerte à la bombe entraînant la panique générale au ministère de la Fonction publique et de la Réforme administrative. Certains de mes collaborateurs ont essayé de se défenestrer à partir du 7e et du 8e étage et même du 2e étage, simplement parce que personne ne maîtrisait les premiers gestes de secours et encore moins la capacité de se ressaisir après un moment de frayeur », a confié le ministre Joseph LE.

Suite à cet incident qui heureusement a fait plus de peur que de mal, le Minfopra a trouvé nécessaire de bien armer ses collaborateurs face à ce genre de situation. Quel geste faut-il poser ? Quelle alerte faut-il donner ? Quel message faut-il passer et enfin comment faire pour secourir une personne qui a un malaise ? « Autant de choses que nous ne connaissons pas et que nous devons savoir grâce à la Croix-rouge camerounaise. Car, ces premiers gestes peuvent sauver des vies. Cet accord avec la Croix-Rouge camerounaise constitue un tournant extrêmement important dans le cadre de la protection et de l'amélioration des conditions de vie et de travail de nos collaborateurs », a tenu à souligner Joseph LE. La présidente de la Croix-rouge camerounaise a expliqué que la formation du personnel du Minfopra doit amener d'autres administrations à lui emboîter le pas afin qu'il y ait plus de volontaires. « Nous comptons actuellement 65 000 volontaires sur toute l'étendue du territoire. A travers la formation de son personnel, le Minfopra va ainsi augmenter le nombre de volontaires », s'est réjouie Cécile Akame Mfoumou.

Plus de: Cameroon Tribune

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X