Cameroun: Suivi des projets de développement - La priorité des gouverneurs

En clôturant la première conférence semestrielle mardi dernier à Yaoundé, le Minat a engagé les représentants de l'Etat à plus de rigueur dans ce domaine.

« Le chef de l'Etat ne veut plus entendre parler de chantiers abandonnés ». Le ministre de l'Administration territoriale, Paul Atanga Nji, l'a martelé mardi dernier à plusieurs reprises. C'était au cours de la cérémonie de clôture de la première conférence semestrielle des gouverneurs de région, tenue à Yaoundé. Durant deux jours, les représentants de l'Etat ont planché sur le thème « Décentralisation et ordre public ».

Le processus de décentralisation, a rappelé Paul Atanga Nji, est une fenêtre sur les « Grandes opportunités ». Il s'accompagne nécessairement des réalisations palpables qui changeront le quotidien des populations. A ce sujet, il est question pour les gouverneurs de région, d'assurer un suivi de proximité et de rendre compte sans délai des retards et malfaçons relevées. Pour le Minat, « aucune complaisance ne devra être tolérée dans ce domaine ». Les autorités administratives devront également multiplier et densifier les tournées au sein de leurs unités de commandement. Il est attendu d'elles plus que par le passé, d'être des « autorités de terrain et de proximité ». Dans cet élan, les gouverneurs de région ont été encouragés à rechercher sans relâche une synergie d'actions entre les autorités administratives et les chefs des exécutifs régionaux et municipaux.

L'autre chantier majeur, à quelques mois de la CAN 2021, c'est la lutte contre le grand banditisme et le désordre urbain, avec un accent particulier sur les motos-taxis. Si au plan sécuritaire, il y a un calme relatif, il a été prescrit aux gouverneurs « de veiller à ce qu'il y ait une synergie féconde entre les autorités administratives, les forces de sécurité et les populations ». Ceci en vue de rechercher le renseignement prévisionnel et de barrer la voie aux ennemis de la République. Le défi de la préservation de l'ordre est donc entier. Raison pour laquelle les autorités administratives ont été appelées à maintenir la veille.

Bien avant la cérémonie de clôture, le Minat a décoré, au nom du chef de l'Etat, deux gouverneurs. Midjiyawa Bakari de la région de l'Extrême-Nord a été élevé à la dignité de Grand officier de l'ordre national de la valeur, tandis que Kildadi Taguiéké Boukar de l'Adamaoua a reçu la médaille de commandeur de l'ordre national de la valeur.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X