Angola: Le Président angolais consterné par la mort de Kenneth Kaunda

Des dizaines de militants vêtus de masques orange piquent près de Kenneth Kaunda Road à Durban North pour exiger que les pilleurs de fonds de Covid-19 soient emprisonnés. Ils se sont engagés à organiser des piquets similaires tous les vendredis jusqu'à ce que leurs demandes soient satisfaites.

Luanda — Le Président de la République, João Lourenço, a exprimé ce vendredi sa profonde consternation face au décès de l'ancien président de la Zambie, Kenneth Kaunda, qu'il considérait comme un leader charismatique.

Dans une note la Maison civile du Président de la République, à laquelle l'ANGOP a eu accès, le Chef de l'Etat rappelle qu'avec une vie consacrée à la libération du peuple zambien, l'action de Kaunda s'est également étendue à la région australe de l'Afrique, où il a négocié divers conflits et intégré les États de la ligne de front contre le régime d'apartheid en Afrique du Sud.

Il rappelle qu'"en tant que chef de l'Etat, son pays était l'arrière-garde des mouvements de libération, ayant abrité leurs directions politiques, les centres de formation et les bases logistiques".

Dans la note, le Président João Lourenço souligne que, bien qu'ayant abandonné la vie politique active, Kenneth Kaunda n'a pas manqué d'intervenir, à travers sa Fondation, dans la lutte contre l'épidémie de VIH-SIDA et sur d'autres fronts humanitaires.

« Sa perte laisse un grand vide parmi ses sympathisants, sa famille et ses amis, car sa philosophie humaniste et solidaire était reconnue », lit-on dans la note.

À la famille endeuillée et au peuple frère de Zambie, le Président João Lourenço exprime ses plus sincères condoléances.

Kenneth David Kaunda, qui était en charge des destinées de la Zambie de 1964, année de l'Indépendance nationale, jusqu'en 1991, est décédé jeudi, à l'âge de 97 ans, dans un hôpital militaire de Lusaka (Zambie), où il était hospitalisé.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X