Maroc: Habib El Malki - L'enseignement préscolaire revêt une grande importance vu qu'il est au cœur du système éducatif

Le rapport élaboré par le groupe de travail thématique chargé de l'évaluation des politiques publiques examiné en plénière à la Chambre des représentants

Ainsi que nous l'avions écrit dans notre édition du mercredi 16 juin, le rapport élaboré par le groupe de travail thématique chargé de l'évaluation des politiques publiques concernant l'enseignement préscolaire a été examiné, mardi, lors d'une séance plénière tenue par la Chambre des représentants sous la présidence de Habib El Malki.

Cette séance s'est tenue conformément aux dispositions de l'article 101 de la Constitution et aux dispositions du règlement intérieur de la Chambre des représentants, notamment l'article 278, a indiqué un communiqué de la Chambre.

A cette occasion, Habib El Malki a noté qu'il s'agit du quatrième évènement du genre à la Chambre des représentants depuis l'introduction de la prérogative d'évaluation dans le document constitutionnel, "où l'évaluation des politiques publiques revêt une grande importance, en raison de son rôle de redressement et d'amélioration des politiques et programmes publics, lequel rôle a été confirmé par le rapport de la Commission spéciale sur le modèle de développement, qui a appelé à accorder plus d'importance à l'évaluation des politiques publiques, notamment l'évaluation parlementaire".

Le président de la Chambre des représentants a affirmé que l'enseignement préscolaire revêt une grande importance, étant au cœur du système éducatif,soulignant l'attention particulière que SM le Roi MohammedVI accorde à ce chantier de grande envergure. Par la suite, la présidente du groupe thématique, Ghita Badroun et les rapporteurs Jamal Benchekroun Krimi et Hassan Adili, ont présenté un résumé du rapport élaboré par le groupe, dans lequel ont été exposés la méthodologie de travail et les critères d'évaluation adoptés pour l'élaboration de ce rapport.

Ils ont également fait état de certaines contraintes, notamment celles relatives à la propagation de l'épidémie de la Covid-19. Les membres du groupe, poursuit le communiqué, ont visité une trentaine d'établissements d'enseignement dans quatre régions, à savoir Rabat Salé-Kenitra, l'Oriental, Dakhla-Oued Eddahab et Casablanca-Settat.

Ils ont également rencontré plusieurs responsables du département de l'éducation nationale, du département de la jeunesse et des sports, et des représentants d'associations civiles concernées. Le rapport a abordé l'évaluation ex-ante des programmes précédents, en particulier la Charte nationale de l'éducation et de la formation et le plan d'urgence 2000-2015, ainsi que l'évaluation intermédiaire du programme national de généralisation et de développement de l'enseignement préscolaire 2018-2028,selon la même source.

Le groupe thématique a, aussi, apporté un certain nombre de conclusions visant à améliorer les politiques publiques en termes d'enseignement préscolaire et à apprécier leur impact réel sur la catégorie cible, appelant à cet effet à revoir le modèle de formation relatif à l'enseignement préscolaire, notamment dans le contexte de la pandémie, et à investir dans le développement et la recherche de futures méthodes d'enseignement pour cette catégorie d'enfants.

Le rapport a fait une panoplie de recommandations visant à renforcer la gouvernance du secteur, contribuant ainsi à augmenter le nombre de bénéficiaires et à établir un équilibre entre zones urbaines et rurales, moderniser l'arsenal juridique, réhabiliter les structures et équipements scolaires, établir des partenariats avec les différents acteurs du secteur, améliorer la situation et les conditions de travail de la catégorie des éducatrices et éducateurs, fournir les fonds nécessaires et intégrer les enfants africains migrants et réfugiés dans le système d'enseignement préscolaire.

Sur le plan éducatif et pédagogique, le rapport a souligné la nécessité de reconsidérer les programmes et approches pédagogiques et de réfléchir au concept d'enseignement mixte basé sur la combinaison de la formation en présentiel et des solutions technologiques qui font participer les parents dans le développement de leurs enfants, appelant à l'élaboration d'une politique éducative inclusive.

Dans leurs interventions respectives au nom des groupes et du groupement parlementaires, les députés ont fait état de l'importance de l'enseignement préscolaire pour les générations futures, appréciant l'effort déployé pour l'élaboration du rapport, tout en appelant à la nécessité de mettre en place un cadre pédagogique approprié pour l'étape de l'enseignement préscolaire, couvrant les méthodes d'enseignement et les normes de qualité, et l'adoption d'une vision centrée sur la formation des éducateurs, dans le respect des principes de parité et d'égalité territoriale. Ils se sont également arrêtés sur les insuffisances qui ont touché le secteur de l'enseignement préscolaire, entravé son développement et en ont fait un enseignement traditionnel faible qui ne répond pas aux normes de qualité et d'harmonie, soulignant que la Charte nationale de l'éducation et de la formation constitue une étape importante vers la mise en place d'un système éducatif dans lequel l'enseignement préscolaire occupe une place fondamentale.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X