Maroc: Fès et Oujda accueillent le tournage du 5ème Indiana Jones

Depuis quelques jours, Harrison Ford a revêtu son costume d'explorateur pour le tournage d'Indiana Jones 5 en Angleterre. Fouet accroché à la ceinture, chapeau Fedora vissé sur la tête, l'aventurier préféré des cinéphiles reprend du service à 78 ans.

Le tournage a débuté à Londres le 7 juin et se poursuivra à Fès et Oujda cet été. Réalisé par James Mangold (Le Mans 66), Indiana Jones 5 a connu un long développement. Son scénario ne convenait pas à Steven Spielberg, qui a préféré quitter le projet. En tout, il aura fallu attendre treize ans, depuis la sortie du quatrième volet, pour voir cette nouvelle suite arriver à son terme. Si l'histoire reste encore secrète, on sait que le casting réunit, entre autres, Harrison Ford, Phoebe WallerBridge (Fleabag), Mads Mikkelsen (Drunk), Toby Jones, Thomas Kretschmann, Boyd Holdbrook et Shaunette Renee Wilson. Sa sortie est prévue pour juillet 2022, pile à temps pour le 80ème anniversaire de Harrison Ford.

Il y a quelques jours, des photos du tournage ont été publiées sur les réseaux sociaux et l'on pouvait aperçvoir des marqueurs noirs parsemant le visage de Harrison Ford. Ces petits points sont des capteurs servant à l'équipe des effets spéciaux spécialisée dans le rajeunissement numérique. Selon nos confrères d'Allociné, la rumeur court à propos d'une intrigue axée autour de flashbacks ramenant Indy à l'époque des événements de «La Dernière Croisade», durant la Seconde Guerre mondiale. D'autres bruits de couloir se font également entendre, évoquant un récit basé sur la Fontaine de Jouvence. Indy sortirait de sa retraite pour empêcher des personnes mal intentionnées de mettre la main sur la précieuse source. Tout cela n'est bien sûr que spéculations. Il faudra patienter pour savoir dans quel pétrin Indy s'est encore fourré.

Il est à noter qu'Indiana Jones vient s'ajouter à la série des grandes productions internationales tournées au Maroc telles que James Bond, Jason Bourne, Mission Impossible, Game of Thrones ou Homeland. «Le succès du Maroc et son attractivité en tant que grand espace de tournage sont dus, d'une part, aux multiples décors qu'offre notre pays, à sa lumière exceptionnelle, à l'expérience et à la qualification de ses équipes techniques, et, d'autre part, aux mesures prises depuis 2017 par le Centre cinématographique marocain ainsi que les avantages octroyés aux producteurs étrangers», explique le CCM, tout en soulignant que c'est le producteur marocain Zakaria Alaoui et sa société Zak Productions qui seront en charge du tournage au Maroc. Rappelons enfin que le premier volet «Les Aventuriers de l'Arche perdue» est sorti en 1981 et a donné lieu à deux autres épisodes tout aussi populaires, «Indiana Jones et le temple maudit» en 1984 et «Indiana Jones et la dernière croisade» en 1989, avec le défunt Sean Connery dans le rôle du père de l'archéologue. Un quatrième volet, «Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal», est sorti en 2008.

A La Une: Maroc

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X