Afrique: La trajectoire du Covid en Afrique est très inquiétante selon l'OMS

La trajectoire des cas de Covid en Afrique est très inquiétante, a estimé vendredi le responsable des situations d'urgence à l'OMS, le docteur Michael Ryan, avec la diffusion de variants plus contagieux et un taux de vaccination bas.

Selon les données collectées par l'OMS, il y a eu en Afrique 116.500 infections nouvelles lors de la semaine arrêtée au 13 juin, soit 25.500 de plus que la semaine précédente.

Si dans son ensemble le continent ne semblait pas si mal loti, ne comptant que pour un peu plus de 5% des nouveaux cas enregistrés dans le monde la semaine dernière et pour 2,2% des décès, dans certains pays les infections ont doublé et elle s'affichent en hausse de plus de 50% dans d'autres. La troisième vague des cas de Covid-19 s'amplifie et s'accélère en Afrique avec les variants, avait déjà alerté jeudi le bureau de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) sur le continent, en réclamant une augmentation de l'approvisionnement en vaccins.

Comme le Dr Matshidiso Moeti, directrice de l'OMS pour l'Afrique, le docteur Ryan a souligné que le continent est beaucoup plus vulnérable parce qu'il a reçu peu de vaccins anti-Covid, quand l'Europe ou les Etats-Unis ont des taux de vaccinations qui leur permettent de revenir à une vie plus normale avec une baisse spectaculaire des infections et des décès.

"La réalité crue c'est que dans une zone avec de multiples variants plus contagieux et qui ont potentiellement un impact plus fort, nous avons laissé de larges parts de la population et les populations vulnérables en Afrique privées de la protection des vaccins, alors que les systèmes de santé sont déjà fragiles", s'est indigné le docteur Ryan. "C'est le résultat d'une distribution inique des vaccins", a-t-il martelé.

C'est particulièrement vrai pour l'Afrique où seulement 1% de la population est pleinement vaccinée.

L'Afrique avait jusque-là été frappée moins durement par la pandémie que d'autres régions mais cela ne veut pas dire que cela restera le cas.

Rzpères

L'épidémie s'emballe à Moscou. En cause, une campagne de vaccination qui patine, les Russes se méfiant des vaccins développés dans le pays, l'absence de restrictions depuis des mois, le non-respect des règles de distanciation et du port du masque. Près de 90% des nouveaux cas recensés à Moscou sont dus au variant Delta du coronavirus, a annoncé vendredi le maire de la capitale russe, expliquant ainsi la virulence de l'actuelle vague épidémique.

Espagne: bientôt plus de masque obligatoire dehors. Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé vendredi la fin du port du masque obligatoire en extérieur à partir du 26 juin dans le pays, où la situation sanitaire est en très nette amélioration.

Afrique du Sud: déploiement de militaires. L'Afrique du Sud va déployer du personnel militaire médical dans la province de Gauteng, fortement touchée par l'épidémie, pour aider les professionnels de santé à faire face à une recrudescence des cas, a annoncé vendredi la ministre de la Santé. La province de Gauteng, la plus peuplée qui abrite la capitale administrative Pretoria et le centre financier de Johannesburg, est l'épicentre actuel de l'épidémie, représentant environ 60% de la dernière augmentation quotidienne des cas.

Tokyo: vaccinations avant les JO. Des milliers de bénévoles et de responsables olympiques ont commencé à être vaccinés vendredi à Tokyo, près d'un mois avant les Jeux, alors que des experts prévenaient qu'il serait plus sûr d'organiser l'événement sans spectateurs.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X