Tunisie: L'écotourisme à Bizerte - Une nouvelle approche de développement touristique

Tunis/Tunisie — BIZERTE, 18 juin (TAP/Rédaction Kilani SHABOU)- Le tourisme en Tunisie, un pilier du développement économique du pays, n'a cessé ces dernières années d'encaisser les coups durs.

En effet, pour la reconstruction de ce secteur "sinistré", il s'avère indispensable d'œuvrer à diversifier l'image classique à travers de projets innovants.

A Bizerte, les responsables régionaux du secteur du tourisme s'orientent vers un nouveau modèle de développement touristique de plus en plus sollicité. Il s'agit de l'écotourisme ou "le tourisme responsable".

Cette nouvelle tendance permet de découvrir et jouir de la nature en revenant à des pratiques responsables qui visent à préserver les richesses naturelles.

En s'appuyant sur cette approche de développement touristique régional, le Commissariat régional au tourisme à Bizerte conclut des partenariats avec des investisseurs dans ce domaine.

Dans ce cadre, des projets ont été créés et d'autres rénovés dans le but de promouvoir le tourisme national, encourager le tourisme intérieur et surtout renforcer la capacité de résilience de ce secteur face à des facteurs externes à l'instar des crises sanitaires.

Le projet éco-touristique IRIS, établi en 2007 sur les sublimes côtes du village Ommaden dans la délégation de Sejnane, est parvenu à cumuler les avantages aux yeux des responsables du tourisme à Bizerte.

Selon eux, ce projet constitue un modèle de développement économique qui promet des résultats concrets pour une région, pleine de potentiel naturel "délaissé pendant de longues années".

Pour soutenir ce projet, un partenariat public-privé est lancé depuis 2017 avec le commissariat régional au tourisme à Bizerte qui s'est engagé à faciliter les procédures administratives, ce qui a permis de varier les services que ce projet offre à ses clients et inciter, par conséquent, les investisseurs à créer un pôle touristique écologique limitrophe à une mer "paradisiaque".

"Il nous reste d'énormes efforts à déployer pour surmonter les difficultés imposées par la nature et faciliter au touriste l'accès à cette ferme éco-touristique", a déclaré à l'Agence TAP, Monia Shiri, gérante du projet.

Elle s'est félicitée, à cette occasion, du partenariat avec le commissariat au tourisme qui, selon elle, commence à apporter ses fruits dans la mesure où le projet a réussi à faire connaitre le "petit" village d'Ommaden aux quatre coins du pays, formulant l'espoir de nouer des partenariats similaires qui contribueront à la relance du tourisme tunisien, a-t-elle dit.

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X