Madagascar: Vaccin Covishield - Le KMF/CNOE interpelle le MAE

Les réactions fusent autour de l'affaire Covishield. Hier, ce fut au tour du KMF/CNOE, une organisation membre de la Société civile d'émettre son point de vue concernant l'annonce de l'Ambassade de France à Madagascar qui a fait savoir que les autorités sanitaires européennes ne reconnaissent pas le vaccin Covishield.

« Pourtant, ce type de vaccin est le seul administré aux Malgaches. Et le plus surprenant, c'est que lors de l'arrivée des 250 000 doses à Madagascar, des représentants de la Communauté internationale, à savoir, les représentants de l'Union Européenne, de l'OMS, du PNUD et de l'UNICEF étaient avec le ministre malgache de la Santé pour les réceptionner à Ivato », rappelle le KMF/CNOE, tout en soutenant que ces derniers étaient également présents lors de la cérémonie de lancement officiel de la campagne de vaccination

« Tout ceci démontre qu'ils avaient cautionné le Covishield », martèle le bureau national de cette organisation. Face à cette situation, le KMF/CNOE interpelle le Ministère des Affaires Étrangères et appelle le Professeur Tehindrazanarivelo Djacoba à convoquer les représentants de l'Union Européenne et ceux des organismes onusiens œuvrant dans le domaine de la santé, afin de demander des explications officielles concernant cette affaire. Jeudi dernier, le ministre de la Santé publique, le Professeur Rakotovao Hanitrala Jean Louis a adressé une demande d'explications à l'Ambassadeur de France résidant à Madagascar. Une demande qui n'a fait l'objet d'aucune suite favorable, pour le moment. Reste à savoir si une éventuelle démarche diplomatique menée par le MAE aboutira à une réponse de la part des organisations et entités concernées.

Plus de: Midi Madagasikara

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X