Sénégal: Conférence sur la recherche en informatique - Plaidoyer pour le développement des sciences

La 11e édition de la Conférence sur la recherche en Informatique et ses applications (Cnria) 2021) a démarré, le jeudi 17 juin dernier, en simultané, en présentiel à l'Université virtuelle du Sénégal, et en ligne sur la chaîne YouTube de ladite université.

C'est ce qu'annonce un communiqué parvenu à la Rédaction de Sud Quotidien hier, vendredi 18 juin. Le thème de la rencontre est «Richesse et diversité de la recherche menée sur le continent africain».

Cette activité scientifique internationale, prévue du 17 au 19 juin, est organisée par l'Association sénégalaise des Chercheurs en Informatique (Ascii), en collaboration avec l'Uvs. Cheikh Ahmadou Bamba Gueye, le président de l'Ascii, a, dans son discours, attiré l'attention sur le faible taux (0,016%) des candidats issus des séries scientifiques et techniques pour le Baccalauréat 2021, signale le document. Il en conclut une nette régression des effectifs des élèves dans ces deux filières. Il a invité les acteurs à optimiser la formation des apprenants et l'utilisation du digital par les enseignants.

Pour le coordonnateur de l'Uvs, Moussa Lô, le monde de la recherche est en pleine mutation et de nouveaux domaines sont porteurs d'innovation. Il a cité, comme exemple, l'internet des objets (IoT) et ses usages au quotidien ou encore l'intelligence artificielle (Ia) avec ses applications à la conduite autonome ou à la recherche faciale. Dans ce contexte à évolution rapide, il estime que la recherche doit relever les défis liés à la transformation numérique et au transfert technologique, en tenant compte des nouvelles collaborations scientifiques et industrielles et de l'ouverture des données de la recherche.

Représentant le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, le Directeur des Stratégies et de la Planification de la recherche au sein de la Direction générale de la Recherche et de l'Innovation (Dgri), Pr Mamadou Sy, a aussi mis l'accent sur l'importance que revêt la recherche scientifique qui, selon lui, constitue aujourd'hui un stimulant indispensable au développement socio-économique des populations. Il a, par ailleurs, souligné que l'Afrique s'investit de plus en plus dans le renforcement des capacités scientifiques et techniques, avec la mise en place d'institutions nationales de recherche et de centres régionaux de recherche.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X