Sénégal: Saint-Louis / Célébration de la journée de l'enfant africain par la caritas diocésaine - L'abbé étienne toussaint tavarez prône une éducation de qualité pour tous les enfants

A l'instar des autres pays du continent, le Sénégal a célébré, le mercredi 16 juin 2021, la 31ème édition de la Journée de l'enfant africain, qui consacre aussi le lancement de la Semaine nationale de l'enfant.

La Direction de la Caritas Diocésaine de Saint-Louis a célébré cette journée autour d'une communication sur le thème "L'éducation et le droit à l'éducation". Le but était d'échanger avec les autorités et les partenaires sur les droits de l'enfant et l'importance de l'éducation. 35 enfants vulnérables, dont des talibés, ont été conviés à la célébration de cette journée.

C'est dans les locaux de la Direction des Œuvres du Diocèse de Saint-Louis que se sont déroulées les festivités relatives à la célébration par la Caritas Diocésaine de la Journée de l'Enfant Africain. Une célébration ayant vu la participation d'une trentaine d'enfants vulnérables parmi lesquels des talibés et ce, en présence des autorités locales et des notables de la ville. "Nous avons convié à cette célébration les enfants du Projet d'Appui à la Scolarisation d'Enfants en situation de Vulnérabilité, les enfants de la rue, ceux du mouvement CVAV, entre autres", a soutenu l'Abbé Étienne Toussaint Tavarez, Directeur diocésain de la Caritas de Saint-Louis. Le projet proprement dit est financé par la Caritas d'Autriche et est mis en œuvre par la Caritas Diocésaine de Saint-Louis, en collaboration avec les autorités administratives et locales de la région.

Il s'agit, en effet, d'un projet sur les droits de l'enfant et sur l'importance de l'éducation. Il vise aussi à appuyer les enfants qui sont en situation de vulnérabilité, afin de les aider à se scolariser. L'objectif de cette célébration était de sensibiliser les enfants sur le projet ; les autorités sur l'accès à l'éducation de qualité pour tous les enfants, surtout ceux vulnérables ; mais aussi sur l'épanouissement des enfants pour un mieux vivre ensemble. "En effet, le 16 juin de chaque année, l'Union africaine et les organisations des droits de l'enfant célèbrent la Journée de l'Enfant Africain.

Cette commémoration qui remonte à 1991, a été lancée pour saluer la mémoire des enfants de Soweto (Afrique du Sud), massacrés lors d'une manifestation pacifique contre une loi d'éducation discriminante en 1976 (le 16 juin 1976, ndlr)", a renseigné Moussa Fall, agent de la Caritas de Saint-Louis à la retraite, par ailleurs chargé du Projet d'Appui Scolaire. Il a beaucoup insisté sur la nécessité de promouvoir une éducation de qualité pour tous les enfants. Il s'agira ainsi de repenser la place de l'enfant noir et se questionner sur les défis actuels des dirigeants de ce pays.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X