Afrique: Maritime - L'action de l'Etat en mer au cœur d'une rencontre à l'IFC

Dans le cadre de la lutte contre les activités illicites en milieux marin et fluvial, l'Institut français du Congo (IFC) de Brazzaville accueille le 21 juin un séminaire sur l'action de l'Etat en mer et dans les eaux continentales.

La rencontre est organisée par l'ambassade de France et la délégation de l'Union européenne (UE) en République du Congo en partenariat avec les autorités civiles et militaires du pays.

A cet effet, les experts nationaux et régionaux vont éclairer la lanterne des participants sur les enjeux liés à la protection maritime et fluviale, ainsi qu'à la préservation des ressources naturelles et de l'environnement marin du Golfe de Guinée et du Bassin du fleuve Congo.

Ce séminaire va réunir les diplomates, les membres du groupe interministériel de finalisation du cadre institutionnel de l'action de l'Etat en mer et dans les eaux continentales, ainsi que d'autres personnalités. L'attaché de défense de l'ambassade de l'Angola à Brazzaville prendra également part à cette rencontre.

Le Golfe de Guinée et le Bassin du fleuve Congo représentent un enjeu stratégique majeur aussi bien pour les pays de la région que pour la communauté internationale au regard de nombreuses ressources halieutiques, forestières, pétrolières et gazières dont ils regorgent.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X