Congo-Brazzaville: Langue russe - Deux enseignants congolais restitituent les conclusions du Forum international

Le forum international sur l'enseignement de la langue russe, tenu les 29, 30 et 31 mai à la Maison russe au Caire en Egypte, a réuni les représentants des pays du Proche orient et de l'Afrique. Deux enseignants congolais ayant pris part à ces assises en ont fait le 16 juin la restitution des temps forts.

Le forum avait pour thème général:« L'enseignement de la langue russe ». La République du Congo a été représenté par deux enseignants: Chancel Okala Itouna, enseignant de langue russe au lycée Antonio Agostino Neto, à l'université Marien Ngouabi, et à la Maison russe ex- centre culturel russe, et de Juste Divine Diamangana, enseignante de langue russe au lycée Emery Patrice Lumumba, au lycée évangélique Alphonse Mbama de Moukondo, et à la Maison russe.

Ce forum a connu la participation des représentants de douze pays, y compris les spécialistes dans le domaine de l'éducation, les savants, les hommes des lettres, les auteurs des manuels et des supports pédagogiques, les philologues, les docteurs, les psychologues, les neuropsychologues, les professeurs de la langue russe comme langue étrangère, les responsables et professeurs des organisations, qui réalisent des activités éducatives dans les programmes d'enseignement général de base et/ou complémentaire, les journalistes, les guides touristiques,... . Ces assises visaient le partage d'expériences, la démonstration de meilleures pratiques, des méthodologies et des techniques innovantes que les participants pourront utiliser dans leurs activités professionnelles dans le but d'augmenter la qualité et l'efficacité de l'enseignement de la langue, a noté Evguéni Antonov, coordonnateur du forum, chef des projets éducatifs de la communauté.

Pendant le forum, il y a eu des master classes, des conférences et des séances plénières où sont intervenus tant les professeurs des organisations éducatives russes que les représentants d'organisations éducatives des pays du Proche orient et d'Afrique. C'est ainsi que plus de quarante rapports ont été présentés, consacrés à l'état actuel de la langue russe, aux principales tendances de l'enseignement de la langue russe comme langue étrangère, et aux particularités de l'enseignement de la langue russe dans les pays du Proche orient et de l'Afrique.

Pour Chancel Okala Itouna et Juste Divine Diamangana, la langue est une force parce que la langue unie les peuples. Ce forum a été un moment important pour eux, parce qu'ils ont appris les méthodologies de l'enseignement de la langue russe en général et aussi parler des difficultés d'enseignement de cette langue dans certains pays, en particulier. Comment aborder et enseigner la langue ruse aux francophones ? Quelles sont les difficultés rencontrées et comment les surmonter ? Telles ont été des questions abordées, parmi tant d'autres. Chancel Okala Itouna, a profité de cette restitution pour lancer un appel au gouvernement afin que chaque année, dans les quotas de recrutement au ministère de l'Enseignement, que la langue russe puisse avoir une place de choix.

De son côté, la directrice de la Maison russe (ex- Centre culturel russe) s'est dite très heureuse que les professeurs russes du Congo aient eu cette formidable occasion de participer à ce forum.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X