Congo-Brazzaville: Appel du 18 juin - Jean-Marie Dedeyan souligne la détermination du général de Gaulle

A l'occasion de la commémoration de l'Appel du 18 juin du général Charles de Gaulle, le vice-président de la fondation éponyme, Jean-Marie Dedeyan, a fait une adresse au pied de la statue du général de Gaulle sur les Champs Elysées à Paris dans laquelle il a rappelé le rôle des combattants venus d'Afrique dans la libération de la France et particulièrement de Brazzaville, capitale de la France Libre. Voici l'intégralité de ce discours.

"En ce 18 juin 2021, un peu partout en France et dans le monde, des hommes et des femmes se souviennent de l'Appel historique lancé de Londres par le général de Gaulle le 18 juin 1940 et lui rendent hommage.

Nous associons à cet hommage les hommes et les femmes qui l'ont rejoint, ceux qui ont combattu à ses côtés, civils et militaires ou jeunes cadets de la France Libre, ceux de l'armée des ombres, résistants et résistantes dont le courage et l'obstination valeureuse furent décisifs dans la longue épreuve à laquelle notre nation et ses alliés ont été confrontés.

Permettez-moi d'y associer aussi les valeureux combattants des territoires restés français, notamment ceux des pays du Pacifique, de l'Indochine, ceux de l'ex-Afrique équatoriale française, Tchad, Cameroun, Centrafrique, Gabon, et particulièrement le Congo, dont le ralliement à la France Libre a été essentiel pendant les dures années de combat pour la libération de notre pays. N'oublions pas que dès, le mois d'octobre 1940 le général de Gaulle a fait de Brazzaville la capitale temporaire de la France alors qu'une partie de l'hexagone était occupée par l'envahisseur nazi.

Les générations qui nous suivent devront entretenir à leur tour l'épopée de la France qui répond à l'appel du général de Gaulle; celle des Français libres, des aviateurs, des marins et des soldats qui ont combattu pour notre liberté, des valeureux résistants et résistantes dont le courage et la ténacité furent décisifs dans la longue épreuve à laquelle la France et l'Europe ont été confrontées. Nous leur devons la libération du territoire et la liberté du peuple français.

Cette épopée dont il faut transmettre le souvenir, c'est l'histoire d'un homme et de ses compagnons qui refusent la défaite de 1940, s'opposent au renoncement du régime de Vichy et décident de combattre pour défendre une certaine Idée de la France forgée par des siècles d'histoire, une conception de la souveraineté, un refus de l'asservissement et une volonté farouche de permettre au peuple français de continuer librement à écrire sa propre histoire au lieu de la laisser écrire par d'autres.

Le gaullisme c'est une conception murie et pragmatique de l'action dans le souci constant de l'intérêt supérieur du pays. Ce n'est ni une religion, ni une doctrine.

Cette approche repose à la fois sur des réalités historiques, culturelles, démographiques et géographiques, sur des valeurs philosophiques, sur une prise en compte réfléchie des circonstances et des réalités, et sur une capacité d'application dont les principes demeurent, mais dont la traduction opérationnelle est fonction des circonstances.

Etre gaulliste aujourd'hui, ce n'est pas être nostalgique. C'est, au contraire, agir sans jamais renoncer pour maintenir vivante une certaine idée de la France, de l'Etat, de la nation, de la République et du bien public, afin d'éclairer et d'élever la pensée et l'action future des jeunes générations face aux réalités et aux défis du XXIe siècle.

Je vais maintenant laisser la parole à Mme Jeanne d'Hauteserre, maire de cet arrondissement et à M. Francis Szpiner maire du 16e arrondissement, puis nous procéderons au dépôt des gerbes au pied de la statue du général de Gaulle avant d'observer une minute de silence en hommage à l'homme du 18 Juin et à tous ceux qui ont combattu pour la libération de notre Pays."

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X