Congo-Brazzaville: Environnement - Le site de construction du barrage de Sounda menacé

Sur le site où sera construit le barrage de Sounda, dans le district de Kakamoeka, les chaines des dynamites sont placées, l'école primaire d'à coté est menacée d'écroulement et la population monte au créneau contre les entreprises qui y exploitent anarchiquement de l'or et d'autres minerais.

« Le projet que nous attendons ici est celui de la construction du barrage de Sounda d'intérêt national et international que le président de la République avait promis. Malheureusement, les chinois ont déjà commencé à détruire le site que l'Etat a réservé pour stocker le matériel de construction dudit barrage. Nous leur demandons de quitter les lieux en raison de sérieux problèmes environnementaux », a fait savoir des sages de la contrée.

En réalité, il n'y a pas que le village Sounda qui en est concerné. A Louvoulou, en effet, les carrières d'exploitation des matières premières sont installées non loin des rivières. Les montagnes sont percées, la terre creusée et le sable déversé dans les cours d'eau. Lorsqu'il pleut, les grandes rivières bouchées ne peuvent plus recevoir les eaux provenant des petits ruisseaux.

Les villages se trouvent ainsi inondés. « Les entreprises qui exploitent les matières premières dans les carrières ont bouché les rivières et ne veulent pas refaire les lits des cours d'eau pour éviter les inondations », a expliqué, il y a quelques mois, le député de la sous-préfecture de Kakamoeka, Alexandre Mabiala, qui est, par ailleurs, président du conseil départemental du Kouilou.

Dans le district de Mvouti, les équipes d'experts conduites, il y a peu, par le ministre en charge de la Recherche scientifique ont constaté les impacts négatifs de l'orpaillage artisanal sur l'environnement. Dans cette partie du pays, l'eau risquera de devenir impropre à la consommation si l'on n'y prend garde. La réserve de biosphère de Dimonika, quant à elle, se trouve menacée de disparition.

Les populations appellent les pouvoirs publics à agir au plus vite.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X