Ile Maurice: Doogesh Kodi Ramanah, la tête dans les étoiles

Le Mauricien Doogesh Kodi Ramanah vient de décrocher le premier prix pour sa thèse de doctorat portant sur la cosmologie, décerné par la Société Française d'Astronomie et d'Astrophysique (SF2A) pour 2020. Il poursuit actuellement ses études postdoctorales au Danemark. Rencontre...

Doogesh Kodi Ramanah, 29 ans, a toujours brillé dans les sciences, que ce soit pendant ses études secondaires que durant son parcours universitaire à Maurice. Il vient de faire la démonstration que son amour pour les sciences est resté intact durant la suite de son parcours universitaire auprès d'institutions d'enseignement supérieur en Europe. Pas plus tard que le 8 juin, ce jeune originaire de Morcellement-Saint-André a reçu le premier prix de thèse 2020 que lui a décerné la Société Française d'Astronomie et d'Astrophysique (SF2A). Ce prix récompense la meilleure dissertation en astronomie.

Selon Doogesh Kodi Ramanah, il était question qu'il reçoive ce prix l'an dernier mais la remise des prix a été reportée en raison de la pandémie du Covid-19. Un an après, celle-ci a finalement eu lieu en ligne. En prononçant son discours de remerciement, le Mauricien a abordé les étapes ayant abouti à la soumission de sa thèse intitulée «Inférence bayésienne et apprentissage profond : application à la cosmologie primordiale et à la mesure de l'accélération cosmique.»

L'aventure de Doogesh Kodi Ramanah au niveau universitaire a démarré le 1er août 2011. Il a entamé des études en physique auprès de l'université de Maurice. Et a décroché son diplôme avec la mention First class, s'adjugeant la place réservée à l'étudiant dont la performance est exceptionnelle. Il a ensuite posé sa candidature afin d'obtenir une bourse post-universitaire auprès de l'État sous le State of Mauritius Postgraduate Scholarships Scheme 2014. L'ayant obtenue, c'est à Londres qu'il a atterri afin d'entamer le deuxième volet de son parcours universitaire. Il a fait son entrée à l'Imperial College où il a étudié la physique théorique pour décrocher son Masters. Le Mauricien s'est s'y appliqué qu'au bout d'un an, il l'a obtenu avec la mention «with merit».

Doogesh Kodi Ramanah y a pris goût et il a voulu poursuivre sur cette lancée. Cette fois, il s'est inscrit à l'Institut d'Astrophysique de Paris (IAP), qui est rattaché à l'université de La Sorbonne, en vue de décrocher son doctorat en cosmologie. Des études qui ont pris trois années de sa vie mais il n'en a eu cure. En 2019, il a obtenu son doctorat et a commencé immédiatement après des études postdoctorales auprès de l'Institut Niels Bohr à l'université de Copenhague en Allemagne.

Même si ce parcours peut lui ouvrir de nombreuses portes à l'étranger, il a choisi de regagner son pays. Son rêve serait d'enseigner sa spécialité à l'université de Maurice. Si cela ne se matérialise pas, il a un plan B, soit lancer sa propre société en Data Science.

Il participe régulièrement à des conférences en ligne. La dernière à laquelle il a participé a eu lieu à la fin mai. «En mai, lors d'une conférence en ligne réunissant des chercheurs en astrophysique/cosmologie et d'autres en sciences biomédicales, nous avons abordé la façon dont nos différents domaines d'expertise peuvent collaborer. Par exemple, les techniques de reconstruction des signaux relevant de l'astrophysique peuvent être utilisées en imagerie médicale. Et certaines des techniques sophistiquées d'Intelligence artificielle, développées en cosmologie, peuvent être utilisées pour un diagnostic médical automatisé», fait ressortir Doogesh Kodi Ramanah.

La SF2A impressionnée par le Mauricien

Le conseil de la SF2A s'est dit impressionné par les travaux de Doogesh Kodi Ramanah, qui ont été qualifiés «d'exceptionnels». La SF2A a aussi trouvé que sa thèse est «d'une grande rigueur méthodologique, avec des capacités d'innovations et des qualités techniques pour résoudre des problèmes numériques difficiles.» La SF2A estime que ses travaux devraient déboucher, dans un futur proche, sur le développement de nombreuses applications en cosmologie avec l'arrivée des projets Euclid, LSST et d'autres grands relevés cosmologiques.

Plus de: L'Express

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X