Congo-Brazzaville: Denis Christel Sassou-Nguesso a rencontré les entrepreneurs

Un mois après son entrée au gouvernement, le fils du président congolais Denis Sassou-Nguesso dans le bain de l'action ministérielle. Denis Christel Sassou-Nguesso a pris la parole ce vendredi 18 juin sur l'un des dossiers majeurs de son portefeuille de ministre : la promotion du partenariat public-privé.

À l'occasion d'une « prise de contact » avec les acteurs économiques, Denis Chrsitel Sassou-Nguesso a appelé les opérateurs nationaux et étrangers à diversifier leurs investissements dans le pays qui reste largement dépendant du pétrole.

« La coopération et le partenariat seront au cœur de notre engagement, déclare le ministre de la Coopération internationale et de la Promotion du Partenariat public-privé. Je vous invite désormais à aller plus loin dans vos investissements, en diversifiant vos activités. Et il apparaît clairement, aujourd'hui, que les partenariats public-privé s'imposent, non seulement dans le cadre de la performance de notre administration publique, mais aussi et surtout pour contribuer fortement à rendre notre économie beaucoup plus résiliente, car nos déséquilibres macroéconomiques commandent que nous fassions désormais autrement. »

Protéger les investisseurs

En retour, le ministre et fils du président promet de travailler à protéger tous les investissements. « Notre priorité est d'établir un cadre juridique relatif au marché de partenariat public-privé, pour assurer et rassurer les investisseurs, en protégeant leurs investissements. »

À travers l'action du ministère de la @CooperationCG, nous appuierons les acteurs du secteur privé national en les impliquant dans les partenariats public-privé pour lesquels ils disposeront des qualifications requises.

Je le leur ai fait savoir ce 18 juin lors d'une rencontre. pic.twitter.com/BElv5IYk0x

- Denis Christel Sassou Nguesso (@ChristelSassou) June 18, 2021

► À lire aussi : Congo-B: la nomination du fils du président se «justifie amplement» pour les autorités

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X