Sénégal: Demba Faye réaffirme la volonté de l'Etat de soutenir le Festival de jazz de Saint-Louis

Saint-Louis — Le directeur de cabinet du ministre de la Culture et de la Communication Demba Faye a réaffirmé vendredi la volonté de l'Etat sénégalais de soutenir le Festival de jazz de Saint-Louis qui, selon lui, a impulsé d'autres manifestations à travers le pays.

"Je réaffirme la volonté de l'Etat, à travers le ministère de la Culture et de la Communication, à maintenir et à renforcer le partenariat qui le lie à l'association Saint-Louis jazz", a déclaré M. Faye lors de la cérémonie officielle d'ouverture de la 29e édition de cette manifestation, organisée cette année sur le mythique bateau "Bou El Mogdad".

Il a précisé que la contribution financière directe du ministère dépasse de loin cette année "ce qui a été jusqu'ici fait".

"Il importe en cette période de reprise des activités culturelles, que les acteurs à la base puissent trouver auprès des pouvoirs publics et des autres partenaires les moyens de leur pérennisation", a fait valoir le directeur de cabinet du ministre de la Culture.

Il relève qu'après plus d'un an de présence de la pandémie de Covid-19 au Sénégal, la communauté culturelle s'est montrée aussi résiliente qu'inventive.

Il considère que "Saint-Louis jazz constitue un motif à la fois de fierté et un encouragement à l'effort de construction du prestige culturel de la ville [de Saint-Louis] et de notre pays".

Demba Faye, accompagné du directeur de la communication Ousseynou Dieng, a rendu hommage aux artistes qui vont honorer pendant trois jours (du 18 au 20 juin) la scène du Saint-Louis jazz.

"Votre talent, votre génie sont faits pour être offerts, accordés sans limite à tous ceux qui recherchent le bonheur, la plénitude dans la consommation de vos belles œuvres, soyez en remerciés", leur a-t-il dit.

La subvention accordée au Festival Saint-Louis jazz a doublé, passant de quatre millions à huit, voire dix millions de francs CFA cette année, selon un membre de l'association "Saint-Louis jazz".

Le festival de jazz de Saint-Louis a rendu un vibrant hommage au journaliste et homme de culture Alioune Badara Diagne "Golbert" à travers les chants du "Fanal" qu'il a créé devant sa famille, notamment son fils Doro Diagne.

"Cet hommage honore toute la famille, c'est un plaisir parce que Golbert était un homme multidimensionnel, il a beaucoup fait pour Saint-Louis", a témoigné Doro Diagne, estimant que son "legs est très dur et lourd à porter".

La cérémonie officielle d'ouverture du festival de jazz de Saint-Louis s'est déroulée sur le bateau "Bou El Mogdad", un "patrimoine immatériel de Saint-Louis, un élément patrimonial", selon le président de l'Association Saint-Louis jazz Me Ibrahima Diop.

Il estime que cette édition a été organisée pour que "Saint-Louis jazz ne tombe pas dans l'oubli".

"On est là encore on doit apprendre à vivre avec le virus en respectant la distanciation sociale", a-t-il insisté.

Alioune Badara Diagne "Golbert" avec qui il a partagé durant de nombreuses années la scène du festival en tant que maître de cérémonie, "a porté la flamme très haut", a-t-il rappelé.

Tout souriant, il se souvient de ces belles années avec lui. "Il manque au festival, Golbert était une icône, il est irremplaçable, c'est un totem de la ville, il a rendu orpheline la ville de Saint-Louis", a témoigné Me Diop.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X