Congo-Brazzaville: Municipalités - Les agents municipaux du Congo outillés en gestion des projets culturels

Venus des différentes municipalités du pays, les cadres et agents évoluant dans les mairies et autres structures municipales ont été formés du 14 au 18 juin à Brazzaville, dans la formulation des stratégies de développement du secteur culturel au niveau des collectivités locales.

La formation a été organisée avec l'appui technique et financier de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF) dont le chargé de programme au bureau régional, Kanel Engandja-Ngoulou, a exprimé la disponibilité de l'OIF à appuyer les efforts du Congo dans la promotion des activités culturelles. Hormis la Francophonie, la mairie de Brazzaville et l'Association des maires du Congo ont également apporté leur soutien financier à la tenue de cette formation qui a connu la présence des agents municipaux venus de Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC).

A l'ouverture de la formation, le maire de Brazzaville, président de l'Association des maires du Congo, Dieudonné Bantsimba, a souligné que celle-ci venait à point nommé au regard de la nouvelle donne nationale de développement des collectivités locales. « La culture occupe une place prépondérante dans la vie et le développement de toute collectivité locale. Sa gestion rationnelle permet aux collectivités locales de tirer parti de la richesse et de la diversité de leur patrimoine culturel. Elle permet d'accroître leur attractivité et de développer une économie locale génératrice de revenus et d'emplois », a-t-il déclaré. Selon le maire de Brazzaville, cette formation devrait permettre d'améliorer les performances collectives des participants dans la gouvernance culturelle.

Les experts de la République du Congo, de la RDC et du Gabon ont développé les thématiques portant, entre autres, sur l'initiation au management des institutions culturelles, la valorisation du patrimoine culturel, la gestion des archives, le montage et l'exécution des projets culturels, la problématique de financement de la culture. Il était question pour les formateurs de « donner les notions et théories d'école, accompagnées des cas pratiques, d'échanges d'expériences et de mises en situation pendant une durée de cinq jours », a expliqué Gervais Hugues Ondaye, l'un des formateurs.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X